Le succès d’un blog pro, son pouvoir d’influence et son retour sur investissement sont une affaire de stratégie de communication et de marketing de contenu. Voici 21 conseils pour blogueurs pro. Une bonne check-list.

  1. Traitez chacun de vos articles comme un « produit » à part entière;
  2. Encouragez le crowdsourcing en mode non conventionnel;
  3. Produisez du contenu propre;
  4. Ne publiez que vos meilleurs contenus;
  5. Brossez votre histoire dans son ensemble;
  6. Touchez vos publics en leur offrant du contenu utile;
  7. Pratiquez des interviews/organisez des webinars;
  8. Exploitez le guest blogging;
  9. Publiez beaucoup d’articles invités;
  10. Soignez l’organisation de votre information;
  11. Restez toujours orienté Utilisateur;
  12. Renoncez à l’autopromotion;
  13. Renoncez à parler de vous;
  14. Répondez aux questions de vos lecteurs;
  15. Donnez une dimension de marque à vos contenus;
  16. Soyez vous-même;
  17. Affichez votre personnalité;
  18. Tournez le négatif en positif;
  19. Ayez votre propre nom de domaine;
  20. Revendiquez la paternité de vos articles;
  21. Arrêtez d’appeler votre blog un blog.

Vous pensez quoi, vous, de ces 21 conseils pour blogueurs pro? Et surtout, que pensez-vous de ce dernier conseil: vous dites davantage que vous avez un site perso, ou un blog?

 

Source: Social Media Examiner


Commentaires

  1. Un blog est un blog… je ne vois pas de raison d’avoir honte du terme… 😉

    1. Muriel Vandermeulen dit :

      Hello Jonathan, réponse pertinente que la vôtre en effet. Je me suis fait la même réflexion en adaptant ce billet de Mashable. Je me suis dit ensuite que l’important n’était pas le format, mais le contenu. A y réfléchir de plus près, on se dit que ce n’est pas le support façon « journal », qui récolte les réflexions de son auteur, au jour le jour, qui importe le plus dans l’expérience utilisateur, mais l’utilité du contenu dans sa somme. D’où, sans doute, l’idée de se départir du nom du dispositif pour mettre en avant davantage la richesse de son contenu. Reste à savoir quel autre terme/dispositif véhicule le mieux cette valeur ajoutée éditoriale: le site Internet, la page Web, …

  2. 4h18 dit :

    Bonjour,

    Le point 13 me laisse songeur, quid du « story telling » et de la possible identification du lecteur ?…

  3. Bonjour Stéphane,

    ces petits « mantras » ne sont pas à prendre à la lettre, bien sûr. Ne pas « parler de soi » signifie simplement que les histoires que vous racontez doivent intéresser les lecteurs. Or, ces conseils s’adressant à des blogueurs pro, il est fort probable que vos clients et prospects voudront davantage savoir ce que vous avez dans le ventre plutôt que d’admirer votre reflet dans le miroir de votre blog. Maintenant, cela n’empêche absolument pas que l’auteur « s’utilise » pour mette en situation un article, bien sûr (ce que vous appelez « storytelling »): « Lors d’une conférence récente, où j’intervenais sur le thème du marketing éditorial, … » etc.
    Au vu de votre autre commentaire sur notre blog, je m’étonne, connaissant votre profil et votre expertise, que vous ayez une lecture aussi littérale de nos articles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Près de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus