À chaque réseau social, sa ligne éditoriale

médias sociaux

Ce billet a été lu 1682 fois. À votre tour?

Pas facile d’identifier la ligne éditoriale de Facebook, Twitter, et Google+. Découvrez une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive.

Ne faites pas comme H&M. Ne vous contentez pas de dupliquer le même contenu sur Facebook, Twitter et Google+.

Il est important de distinguer la ligne éditoriale de ces trois réseaux sociaux afin de mettre en place une stratégie adaptée à leur communauté, à vos objectifs… À partir de  ce moment-là, vous pourrez utiliser ces réseaux sociaux de manière complémentaire.

Facebook, Twitter, et Google+; trois lignes éditoriales distinctes.  

Retrouverez ci-dessous une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive.

Sur Facebook

  • Type de média : média de divertissement.
  • Le ton : humour et créativité.
  • Mise en forme : images esthétiques, photos parlantes, vidéos, …
  • Fréquence de publication : tous les jours, 1 à 2 posts par jour.
  • Le fond : poster des contenus courts, concis et faisant appel aux émotions.
    • Promouvoir les produits de la marque, les mettre en scène sous forme d’humour. Eviter d’être trop dans la promotion directe.
    • Organiser des quizz, jeux pour créer de l’interaction et tester les connaissances de ses fans. L’organisation de concours permet d’attirer du trafic vers son site web, pour augmenter le nombre de fans, engager ses fans…
    • Communiquer sur les événements auxquels la marque participe via des photos, albums photo, des remarques informatives ou insolites sur l’événement.
    • Communiquer sur ce que dit la presse sur votre marque, votre entreprise.
    • Proposer régulièrement sur sa page des bons conseils. Être dans la valeur ajoutée telle que la valeur-conseil pour se différencier de la concurrence.
    • Rebondir sur l’actualité et les marronniers (Saint-Valentin, Carnaval, Pâques,….)
    • Publier des promotions afin de générer des ventes dans les points de vente.
    • Poser des questions aux fans, les inciter à liker, commenter et partager votre contenu.

Sur Twitter

  • Type de média : média d’information.
  • Le ton : sérieux, professionnel.
  • Mise en forme : URL qui renvoie vers un article, tweet accompagné d’une photo.
  • Fréquence de publication : tous les jours, +-10 tweets par jour.
  • Le fond : poster du contenu concis, allant à l’essentiel.
    • Rebondir sur l’actualité
    • Retweeter le contenu produit par ses followers, les commentaires positifs des internautes sur la marque, les photos produites par les internautes. Il en découlera l’identification des ambassadeurs de votre marque. Création d’interaction avec ces derniers et les leaders d’opinion.
    • Faire la promotion de ses produits.
    • Communiquer sur les actualités propres à l’entreprise. Partager des articles issus du blog de l’entreprise, de la presse…
    • Donner des conseils, des informations à valeur ajoutée pour augmenter le nombre de partages de vos tweets.
    • Offrir des réductions, ou des cadeaux exclusivement aux followers.
    • Gérer les relations clients à travers Twitter. Le microblogging est alors vu comme un CRM social.

Sur Google+

  • Type de média : entre média d’information et du divertissement.
  • Le ton : humour, sérieux, et le ton de la discussion.
  • Mise en forme : infographie, vidéo, GIFs, photos, etc.
  • Fréquence de publication : tous les jours 1 à 2 posts par jour.
  • Le fond :
    • Publier des infographies, partager des GIFs, des photos drôles, des photos illustrant les coulisses de l’entreprise, les employés; les making-of des publicités faites pour tel produit, etc.
    • Publier des vidéos informatives (tutoriels destinés à montrer comment utiliser tel produit).
    • L’organisation de concours n’est pas autorisée.
    • Partager des articles issus du blog de l’entreprise ou issus de sources externes.
    • Poser des questions à sa communauté, créer le débat.
    • Utiliser des hashtags pour permettre aux internautes de retrouver vos contenus.

Faites des tests pour identifier les contenus qui créent de l’interaction, des likes  et des partages.  N’hésitez pas à poser des questions aux membres de votre communauté pour identifier leurs besoins.

Et vous ? Voyez-vous d’autres points qui distinguent ces trois réseaux sociaux l’un de l’autre ?  

Related

A propos de Mounira Achaichi

Mounira et la E-communication? Le Webmarketing? Vous dites réseaux sociaux? Pour Mounira, c'est devenu une passion. Diplômée en Relations publiques, elle termine son master en Communication à l'Université Libre de Bruxelles. Pour étoffer ses connaissances ou peut-être tout simplement parce que Cupidon a enfin atteint sa cible, Mounira est depuis février 2013 rédactrice sur le blog "Ecrire Pour le Web".

Sur le sujet, avez-vous lu...

41 Responses to À chaque réseau social, sa ligne éditoriale

  1. […] Pas facile d’identifier la ligne éditoriale de Facebook, Twitter, et Google+. Découvrez une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive.  […]

  2. […] “Pas facile d’identifier la ligne éditoriale de Facebook, Twitter, et Google+. Découvrez une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive.”  […]

  3. […] “ Pas facile d’identifier la ligne éditoriale de Facebook, Twitter, et Google+. Découvrez une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive.”  […]

  4. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  5. […] de votre public, et de vos cibles.Pour vous y aider, voici un article très bien fait sur le blog Ecrire pour le web (ben oui, on n'écrit pas de la même manière sur le web, dans les bouquins et dans les […]

  6. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  7. […] Pas facile d’identifier la ligne éditoriale de Facebook, Twitter, et Google+. Découvrez une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive. Ne faites pas comme H&M. Ne vous contentez pas de dupliquer le même contenu sur Facebook, Twitter et Google+. Il est important de distinguer la ligne éditoriale de ces trois réseaux sociaux afin de mettre en place une stratégie adaptée à leur communauté, à vos objectifs… À partir de ce moment-là, vous pourrez utiliser ces réseaux sociaux de manière complémentaire. Retrouverez ci-dessous une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive.  […]

  8. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  9. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  10. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  11. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  12. Je ne partage pas votre préconisation pour Google+
    Est-il vraiment utile de publier 2-3 posts par jour ?
    L’intérêt de Google+ réside surtout dans les cercles et le +1.
    Pensez-vous que l’engagement sur Google+ soit à la hauteur de celui de Facebook ?

    • Bonjour Alexandre,

      Tout dépend de vos objectifs, si vous désirez être précurseur, être vu et entendu, il faut partager du contenu créé par vos soins ou venant de sources externes.
      Il n’y a pas de règle précise quant au nombre de post à publier, tant que vous avez des infos intéressantes à partager, qui pourraient plaire à votre communauté, do it!
      je vous invite à suivre sur Google+ les leaders d’opinion dans les domaines que vous préconisez…
      Personnellement, j’affectionne tout particulièrement ce réseau social. C’est un très bon outil de veille et grâce aux communautés, des échanges qualitatifs se créent avec des professionnels,…

      Je rappel que la communauté de Google+ est différente de Facebook. Par conséquent, l’engagement est différent.

    • Totalement d’accord avec toi ! on ne peut pas dire que Facebook et google a le même nombre de posts par jour . Bon, possible que Google est plus exploité par les américaines mais pas dans l’Europe ou l’Afrique, je trouve que ces derniers sont plus orientés vers Facebook

  13. […] Pas facile d’identifier la ligne éditoriale de Facebook, Twitter, et Google+. Découvrez une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive. Ne faites pas comme H&M.  […]

  14. […] Pas facile d’identifier la ligne éditoriale de Facebook, Twitter, et Google+. Découvrez une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive.  […]

  15. […] Pas facile d’identifier la ligne éditoriale de Facebook, Twitter, et Google+. Découvrez une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive.  […]

  16. Manal dit :

    A noter aussi, que pour éviter de tomber dans la monotonie, à force de publier le même type de contenu, on peut faire une « mixologie » des réseaux sociaux : une photo pinterest sur twitter pour s’amuser, une vidéo Youtube sur Facebook pour apprendre, etc.
    Le tout est de prévenir la lassitude, en restant cohérent

  17. […] Pas facile d’identifier la ligne éditoriale de Facebook, Twitter, et Google+. Découvrez une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive.Ne faites pas comme H&M.  […]

  18. […] Pas facile d’identifier la ligne éditoriale de Facebook, Twitter, et Google+. Découvrez une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive. (Bonjour à tous !  […]

  19. […] de votre public, et de vos cibles.Pour vous y aider, voici un article très bien fait sur le blog Ecrire pour le web (ben oui, on n’écrit pas de la même manière sur le web, dans les bouquins et dans les […]

  20. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  21. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  22. […] Concrètement, vous personnaliserez votre discours en offrant à chaque média, sa propre valeur ajoutée, ou par exemple, à chaque réseau social, sa propre ligne éditoriale. […]

  23. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  24. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  25. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  26. […] d’acquisition et de fidélisation majeur, chaque réseau social possède sa propre ligne éditoriale. L’inbound marketeur doit être à même de garantir la stratégie déployée sur les […]

  27. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  28. […] Pas facile d’identifier la ligne éditoriale de Facebook, Twitter, et Google+. Découvrez une tentative de présentation de leur ligne éditoriale réceptive.  […]

  29. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  30. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  31. […] À chaque réseau social, sa ligne éditoriale […]

  32. Julien dit :

    Au final si c’est pour le référencement il n’y a pas autant de règles que ça à suivre.. je publie avec http://www.contenu-automatique.com et j’ai déjà bien évoluer dans le positionnement sur google, j’espère que ca va continuer comme ça !

    • Bonjour Julien, merci d’avoir partagé cet outil avec nos lecteurs. je ne connais pas l’outil. Il est malheureusement payant. Personnellement, j’utilise principalement Sproutsocial, Tweetdeck et Hootsuite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>