Critères de classement sur Google: le sacre de la pertinence des contenus

Étiquettes : , ,

Le nouveau rapport Ranking Factors sacre la pertinence des contenus comme facteur de classement prioritaire sur Google. À vos stratégies de référencement!

L’étude annuelle Ranking Factors de Searchmetrics vient de sortir ses résultats 2016 sur les critères de visibilité sur Google. Pour la première fois, la pertinence du contenu est clairement définie comme un facteur de classement à part entière sur le géant des moteurs de recherche. Loin devant le maillage interne et les liens entrants backlinks, c’est le contenu de qualité qui fonctionne toujours le mieux pour se hisser dans le top du SERP.

Le sacre de la pertinence des contenus en référencement

Le bien nommé rapport Rebooting for Relevance publié par Searchmetrics confirme le sacre de la pertinence des contenus dans les stratégies de référencement en 2016. Mais qu’est-ce qu’un contenu pertinent pour Google? La réponse est simple: un contenu qui cible l’intention spécifique de l’utilisateur, répond de manière utile et optimisée à ses requêtes…. et semble-t-il, aussi de manière copieuse et généreuse!

Ainsi, la volumétrie des contenus apparaît comme un facteur de pertinence plus important que l’optimisation SEO sur les mots-clés. Dans le top 10, des pages qui proposent des contenus d’une moyenne de 1633 mots (desktop) à 1222 mots (mobile). Presque à l’inverse, seules 53% des pages présentes dans le top 20 du SERP affichent le mot-clé dans la balise Title.

Il s’agit d’une observation déductive basée sur les points communs des sites bien référencés. Et elle est limitée à la version US de Google. Mais ces conclusions sur l’importance grandissante de contenus pertinents bien fournis n’en demeurent pas moins riches en enseignements.

Pour les autres résultats des facteurs de visibilité, n’hésitez pas à consulter l’enquête complète sur searchmetrics.com.

Étonnant, vous ne trouvez pas? Non? Vous avez un avis sur la question? Partagez-le avec nous!


Commentaires

  1. Albert dit :

    Donc Google a privilégié la volumétrie et la pertinence des contenus. La capacité des sites à répondre aux besoins des internautes a toujours été prise en considération par les moteurs de recherches. Mais qu’en est-il des autres contraintes : référencement local, AMP…?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus