De la communication à la rédaction Web: n’oubliez pas l’ergonomie

Ce billet a été lu 1749 fois. À votre tour?

Le plus difficile dans tout projet Web n’est pas la virtuosité technique, mais la compréhension entre l’annonceur et ses cibles – l’accessibilité immédiate, pour l’internaute, à l’information qu’il convoite.

Or, Internet est un outil de communication asynchrone. C’est à dire qu’il ne fonctionne pas en temps réel. Impossible de solliciter un vendeur lorsqu’on a une question sur un produit, que sa fiche ne semble pas éclairer.

Le contenu: enjeu de tout site Internet

Il manque donc au média Internet une dimension essentielle de la communication : l’interaction humaine en temps réel.

C’est pourquoi l’enjeu de tout site Internet se situe au niveau du contenu. Car c’est le contenu qui donne un sens, une utilité aux pages Web. Sans cette couche, n’importe quel site Internet ne serait qu’un corps inerte.

Or, consulter des informations en ligne – c’est à dire, plus précisément, rechercher activement de l’information, est une activité qui sollicite beaucoup les capacités cognitives. Le lecteur, qui a un objectif précis généralement sur la page Web, doit savoir évaluer ses connaissances et ses besoins d’informations. Il doit pouvoir contrôler si l’information est pertinente. Et enfin, il doit prendre des décisions utiles pour remplir son objectif.

La désorientation, principal obstacle à la trouvabilité de l’information

La désorientation vient de ce que l’internaute ne peut pas se représenter le lien entre ce qu’il est en train de faire et son but de départ. Il est « perdu ». Ce phénomène peut se produire lorsque l’internaute n’est pas, à proprement parler, guidé. Il « saute » d’un nœud d’information à un autre sans forcément savoir où cela va le mener.

J’ai précédemment déjà écrit un billet directement sur le sujet, qui évoque le concept de wayfinding. Une approche que tout rédacteur Web doit apprendre à intégrer dans sa pratique.

Le contenu: un remède contre la surcharge cognitive

La surcharge cognitive se produit quand un trop plein d’information sollicitent la mémoire de travail de l’internaute. Il doit se concentrer du coup sur des actions de tri de l’information, selon ses besoins, plutôt que de se laisser guider par la navigation et la mécanique de l’interface.

Mais cette mécanique peut aussi engendrer une telle surcharge: si, par exemple, l’internaute éprouve des difficultés à comprendre et intégrer le fonctionnement de l’interface et son système de représentation.

Stratégie de contenu et ergonomie éditoriale

Toute stratégie de contenu Web doit prendre en compte ces fondamentaux du média Internet: la surcharge cognitive et la désorientation.

En d’autres mots, l’écriture web et, de manière plus générale, toute stratégie éditoriale en ligne durable, doit avoir constamment pour objectif de viser la simplicité et la facilité d’appréhension des contenus Web.

[page_announcements]

Related

A propos de Muriel Vandermeulen

Directrice associée de l'agence Wearethewords, Muriel prône un Web utile, attrayant et durable grâce notamment à une meilleure gouvernance éditoriale. Aujourd'hui, ses compétences sont largement reconnues auprès des groupes de presse (Le Monde, L'Avenir.net, ... ), de grands comptes (Fnac, CDC, Unilever, Toyota), ou encore de hautes écoles et ministères belges et français.

Sur le sujet, avez-vous lu...

3 Responses to De la communication à la rédaction Web: n’oubliez pas l’ergonomie

  1. silver price dit :

    Parmi les points particuliers d’une page web, s’il ne fallait en optimiser qu’un seul, ce serait sans conteste son titre. La norme HTML a prévu une balise spéciale pour le titre de la page, c’est la balise TITLE. Les moteurs de recherche y ont d’ailleurs accordé une grande importance. Voici donc les principaux conseils pour optimiser cette balise. Dernière mise à jour : détails sur la taille optimale d’une balise title .

  2. [...] Le plus difficile dans le Web n’est pas la virtuosité technique, mais la compréhension entre l’annonceur et ses cibles et la trouvabilité de l’information.  [...]

  3. [...] Le plus difficile dans le Web n’est pas la virtuosité technique, mais la compréhension entre l’annonceur et ses cibles et la trouvabilité de l’information.  [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>