formulaire de sondage : la question à ne pas poser

Étiquettes : , , ,

Pour rédiger un bon formulaire de sondage, évitez toute question complexe ou floue. Misez sur la simplicité, adoptez un langage univoque.

Il n’y a pas que les gardiens de zoo qui peuvent distinguer un « Pingouin » d’un « Panda ». Mais si vous posez cette question dans le zoo Google, ça se complique.

Le sondage peut être un outil de marketing très utile. Moyennant, on l’a déjà évoqué, des précautions. Votre interrogation doit porter sur des informations compréhensibles par votre cible. Et il ne faut pas oublier qu’une enquête coute de l’argent. Il ne faut donc pas rater les questions. Voici quelques explications avec des exemples concrets…

Un formulaire de sondage est comme une interview

Dans un sondage, on interroge des gens. Qui n’ont pas toujours votre vocabulaire, votre manière de voir le monde. Prenons un exemple représentatif. Imaginons un formulaire de sondage qui s’adresse à un groupe de journalistes : « Comment tenir compte des algorithmes Google pour bien classer vos articles dans les moteurs de recherche? ». Cette question ouverte est facilement compréhensible pour les référenceurs voire les rédacteurs spécialisés dans le référencement. L’est-elle pour les journalistes ?

Vous devez vous demander si vos cibles connaissent les subtilités des algorithmes de Google. S’ils savent notamment comment les sites sont qualifiés en fonction des mots-clés. Ce n’est pas évident pour un journaliste d’un magazine papier. Il est même pratiquement certain que ces « journalistes classiques » ne pourront pas répondre à la question.

Avant de concevoir votre formulaire de sondage, donc, il importe de vous familiariser avec votre cible, de concevoir un buyer persona. Déterminer un groupe cible en marketing (âge, profession, mode de vie…) est un élément indispensable pour le bon déroulement de votre stratégie marketing.

Attention aux questions trop techniques

C’est encore plus compliqué quand un sondage pose des questions qui impliquent certaines connaissances spécifiques. Par exemple : « Comment s’appellent les algorithmes Google ? »

Il n’y a pas que les gardiens de zoo qui peuvent distinguer un « Pingouin » d’un « Panda ». Mais si vous posez cette question dans le zoo Google, ça se complique. Qui peut dire la différence entre les caractéristiques de ces deux bestioles? Déjà, la notion d’algorithmes Google est déjà assez floue. C’est encore pire dans le cas où on creuse un peu plus la question. Avec de telles questions, le taux de mauvaise réponse risque d’être très élevé.

Si votre formulaire de sondage porte (en tout ou en partie) sur des connaissances, on ne peut s’aventurer au hasard. Pour bien rédiger un questionnaire, il est judicieux de définir les destinataires de l’enquête. Ce ciblage permet d’obtenir des résultats pertinents. En cas de doute, il est préférable de changer de question.


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus