Indexation sémantique latente : comment choisir ses bons mots-clés LSI ?

Étiquettes : , , , ,

L’indexation sémantique latente ou LSI permet de muscler votre stratégie de référencement. Quoi, pourquoi, avec quels mots-clés ? On en parle.

L’indexation sémantique latente (LSI) est un concept en référencement naturel qui analyse le contexte sémantique et lexical utilisé par les algorithmes des moteurs de recherche. Elle permet de définir des liens relationnels entre les mots d’un contenu, ainsi que d’un contenu à un autre, par exemple à l’échelle d’un site web entier. Petite cousine du siloing et du cocon sémantique, elle donne de la matière de recherche et de positionnement à votre stratégie de contenus SEO.

L’indexation sémantique latente, entre SEO et SXO

Les moteurs de recherche s’intéressent à la fois à votre contenu et son contexte, ainsi qu’à lintention de recherche des utilisateurs et leur relation avec des mots clés spécifiques. Ainsi, le LSI aide les moteurs de recherche à identifier les mots clés associés et à traiter les synonymes pour obtenir des résultats de recherche plus précis.

Dans le cadre d’une stratégie SEO, l’utilisation de mots-clés LSI revient donc à cibler les expressions étroitement liées à un mot-clé principal. Objectif ? Améliorer son SEO pour une plus grande variété de termes de recherche. Mais les avantages s’étendent au-delà de ceux directement liés au référencement. L’adoption du LSI permet aussi une meilleure catégorisation pour l’expérience de recherche SXO, et peuvent accroître le taux d’engagement des audiences grâce à un contenu mieux ciblé.

3 étapes pour choisir et utiliser ses mots-clés LSI

1. Identifier les trois types d’intention utilisateur

Il est important que les mots-clés LSI concourent à répondre aux questions des internautes relatives au sujet principal de votre contenu. Il faut donc cerner et comprendre les différents types d’intention qui pousse un utilisateur à taper telle ou telle requête dans Google :

  • l’intention informative, qui cherche un renseignement précis
  • l’intention dilettante, qui répond à un intérêt général
  • l’intention transactionnelle, qui concerne un désir d’achat

2. Privilégier la pertinence et le contexte

Les mots-clés LSI doivent être pertinents pour votre contenu. C’est-à-dire, en lien direct et étroit avec votre propos, et porteur de valeur ajoutée. Il faut donc à tout prix éviter le hors sujet. Le but d’une optimisation d’indexation sémantique latente n’est pas de brasser plus large tous azimuts. Mais bien de répondre à un maximum de questions formulées de façon différente par les utilisateurs sur un sujet donné, celui que vous traitez.

3. Préserver l’éditorial et le naturel

Une stratégie LSI doit respecter les bonnes pratiques de l’écrit web et du référencement naturel. Donc, évitez la surcharge et la suroptimisation, sous peine de vous tirer une balle dans le pied. Limitez ainsi le nombre de mots-clés LSI à distiller dans vos contenus en fonction de leur volumétrie. N’oubliez pas non plus de vous relire, sans hésiter à chasser le non-naturel.

Enfin, dites-vous bien que l’utilisation de l’indexation sémantique latente n’est qu’un outil d’une stratégie de SEO efficace. Ce n’est pas une fin en soi, mais bien un indicateur supplémentaire qui détermine la qualité de votre contenu dans les moteurs de recherche. Faites en bon usage, modéré et pertinent !

Vous intégrez déjà le LSI à votre stratégie de référencement ? Vous pensez vous y mettre ? Parlons-en !

 

Source : Hubspot


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus