Annoncer une actualité en évoquant, au sommet de la page, l’édition de l’année dernière… Une erreur typique, très humaine. Que commet celui qui a mis en ligne le contenu du Belgian Usability Day (BUD) 2008. Une erreur pourtant contraire à l’un des principes élémentaires de l’écriture Web (lui-même régi par un comportement très humain également): la pyramide inversée.

Voilà un exemple que j’utilise souvent dans mes séminaires et formations pour expliciter une des différences entre le Web et le papier – différence due à un comportement de l’utilisateur induit par le support que nous utilisons pour consulter le Web: un écran.

La lecture à l’écran est plus lente, plus inconfortable. Résultat: sur un écran, on lit rarement mot à mot, on a tendance à balayer la page, en partant du coin supérieur gauche de l’écran vers le coin inférieur droit.

Et, tant que faire se peut, on se contente des informations données au-dessus du pli de la page (toute la partie supérieure de la page Web visible à l’écran).

Le contenu aide aussi à se situer

Imaginez le cas suivant: sur la page d’aperçu d’un site Web ou dans un e-mail promotionnel que vous recevez, un micro-contenu annonce un événement à venir.

Vous cliquez sur le titre et/ou le lien qui permet d’accéder à une page web de détail. Sur ladite page qui apparaît à l’écran, dans votre navigateur, vous pensez obtenir d’entrée de jeu une description de l’événement en question, le thème retenu pour cette édition, etc. Or, quelle est souvent la première phrase sur laquelle vous achoppez ?

« L’année dernière, nous avons remporté un franc succès en organisant xxx ».

Un réflexe naturel: l’homme a toujours eu besoin de contextualiser les choses, de planter le décor avant d’entrer dans l’action. En témoignent les contes de fées : « Once upon a time there was a little girl, whose grand-mother lived in a dark, dark and dangerous forest… » Ce n’est que bien plus tard qu’on sait que la grand-mère

  • se fait manger par un loup
  • que ce loup, déguisé en grand-mère, reçoit la visite d’une petite fille
  • que la petite fille (de la grand-mère qui s’est fait manger par le loup) comprend que sa grand-mère n’est pas sa grand-mère… etc. etc.

L’ergonomie du contenu

La règle de la pyramide inversée prévoit que les informations les plus pertinentes soient placées en haut de la page, pour faciliter la navigation (je suis sur la bonne page) et la rétention de l’information (cette année, l’événement a pour thème…). Ce principe repose donc sur une nécessité d’utilisabilité.

Selon cette règle de la pyramide inversée, on veillera également à structurer les informations autour des grandes questions QUI fait QUOI POURQUOI COMBIEN COMMENT (les 5 W – who, what, where, why, when – et how (much)). De manière à adapter son contenu aux réelles questions qui importent à l’internaute.

Si près du BUD…

En quoi le contenu de la page d’entrée du mini-site consacrée au Belgian Usability Day (BUD) est-il perfectible ? Jugez par vous-mêmes:

Autre petit détail : rien dans cette présentation sommaire n’indique que le thème de cette année est « Transportation« . Pas plus que sur la page « Speak! », vous ne trouverez d’explications sur ce que couvre la notion de « Transportation » dans le cadre de ce Belgian Usability Day 2008.

J’en serai néanmoins. Comme l’année dernière… Car, c’est vrai: it was a real success.

Liens rapides


Belgian Usability Day - 2008/11/13 - Brussels


Commentaires

  1. Robi dit :

    Hello,

    Merci pour les remarques et explications.

    Concernant le thème, il n’est pas mis en avant car nous laissons le thème libre pour les speakers. Tout simplement 😉

    Pour le reste, je te propose de nous expliquer tout celà en soumettant une proposition de présa :-p

  2. Muriel Vandermeulen dit :

    Merci à toi pour ta proposition. Je m’apprêtais, en effet, à vous soumettre un projet de présentation. Je reviens vers vous début de semaine prochaine.

  3. Robi dit :

    Le programme est maintenant connu: http://www.usabilityday.be
    😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Près de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus