Les droits d’image sur le Web

Les droits d'image-We Are the Words

Ce billet a été lu 3418 fois. À votre tour?

Sur le Web, une image libre de droit ne signifie pas qu’elle est gratuite. Mais alors, de quels droits est-il question? Réponses ! 

Cela va de soi, sur Internet tout comme ailleurs les images sont protégées par leur créateur. Toutes ne sont pas libres de droits d’usage et/ ou de distribution, vous ne pouvez donc pas vous en servir à votre guise. Entre les photos protégées par les droits d’auteur, les photos sous licence ou encore les banques d’image, les couacs sont parfois monnaie-courante.

Les photos protégées par les droits d’auteur

A l’instar des oeuvres culturelles comme les musiques et les films, l’image doit simplement être originale et formalisée. Certains auteurs signalent que leur création est protégée en y ajoutant un watermark (tatouage numérique) ; petit filigrane qui mentionne des informations de copywriting sur une illustration.

Les auteurs peuvent également céder leurs droits à une banque d’images, ou autoriser le partage de leurs créations en y assignant une licence destinée à cet effet.

Renseignez-vous bien avant d’utiliser vos images sur la toile.

Les licences créatives

En plus d’être protégées par les droits d’auteur, certaines images sont préservées par une licence. Les droits liés à celles-ci varient selon le type de licence et l’option choisie. Sachez que quatre options existent:

  • L’attribution: obligation de mentionner le nom de l’auteur
  • La non-attribution commerciale: reproduction autorisée excepté à des fins commerciales
  • Le partage: possibilités d’apporter des modifications si l’original est publié
  • La non modification: la reproduction est inchangée par rapport à l’image d’origine.

Ces quatre options peuvent être associées à six licences:

  1. BY : Paternité
  2. BY ND : Paternité / Pas de modification
  3. BY NC ND : Paternité / Pas d’utilisation commerciale / Pas de modification
  4. BY NC : Paternité / Pas d’utilisation commerciale
  5. BY NC SA : Paternité / Pas d’utilisation commerciale / Partage dans les mêmes conditions
  6. BY SA : Paternité / Partage dans les mêmes conditions.

Naturellement, l’auteur d’une illustration est libre de sélectionner l’option et la licence de son choix.

Les banques d’images

Fort heureusement, il existe sur la toile de nombreuses banques d’images-telles que Shutterstock, GettlyImages et Fotolia-où vous pouvez accéder (gratuitement ou à un prix modéré)  à d’innombrables créations. Les auteurs sont ensuite rémunérés grâce à ce système de paiement.

Les tarifs des images varient selon plusieurs critères: le format, la résolution et le type de licence.

Bref!

Avant d’acquérir (gratuitement ou non) une image sur Internet, tenez-vous bien au courant des licences qui la protègent: tout dépend de l’utilisation que vous en faites.

Et vous, à quelles fins utilisez-vous des images provenant du Web? Vous servez-vous dans les banques d’images ou ailleurs? Dites-nous en commentant cet article.

Related

A propos de Pauline Foulon

Passionnée par l'actu médias et le Web Marketing, Pauline Foulon s'immerge progressivement dans le monde professionnel de la communication. Diplômée en Relations Publiques, Pauline formalise, et capitalise désormais ses connaissances en communication Web. Son credo ? Veiller, découvrir, apprendre, écrire et partager pour toujours mieux s'épanouir.

Sur le sujet, avez-vous lu...

7 Responses to Les droits d’image sur le Web

  1. [...] Sur le Web, une image libre de droit ne signifie pas qu'elle est gratuite. Mais alors, de quels droits est-il question? Réponses !  [...]

  2. [...] Sur le Web, une image libre de droit ne signifie pas qu'elle est gratuite. Mais alors, de quels droits est-il question? Réponses !  [...]

  3. [...] Sur le Web, une image libre de droit ne signifie pas qu’elle est gratuite. Mais alors, de quels droits est-il question? Réponses ! Cela va de soi, sur Internet tout comme ailleurs les images sont protégées par leur créateur.  [...]

  4. Nickko dit :

    Bonjour Pauline,

    Les licences que tu sites sont celles de Creative Common mais il en existe d’autres, comme la licences ArtLibre ou la GFDL issue du monde du logiciel libre.

    Si tu veux en savoir plus n’hésite pas à me contacter par e-mail.

    Nickko

  5. Bonjour Nickko,

    Vous faites bien de citer ces autres licences de banque d’images.

    Et vous avez raison, je souhaiterais en connaître davantage sur le sujet; je ne dois d’ailleurs pas être la seule ici. Ne craignez donc pas d’en faire profiter tout le monde. Ce blog est entre autre destiné à cela.

    Merci à vous.

  6. Nickko dit :

    En fait, il ne s’agit pas du tout de licence de banque d’image, mais de licence pour des contenus créatifs, aussi bien des images personnelles, que professionnelles, mais aussi de la musique, des écrits et toutes autres créations de l’esprit.

    Pour vous données une idée, j’ai trouvé les exemples de licences que j’ai citées sur Wikipédia, dans la page dédiée à la publication d’images pour illustrer les articles de la fameuse encyclopédie. Voici l’adresse : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aide:Licences

    Pour en savoir plus sur les révolutions subies par la propriété intellectuelles à l’air du numérique, je vous conseil le livre « libre » de Lawrence Lessig président de l’association Creative Commons dont je parlais plus haut et d’où proviennent les licences que vous avez citées.

    La traduction en français du livre se trouve ici : http://www.framasoft.net/article3117.html Il se lit vite, il est tout à fait accessible même si l’on n’est pas juriste.

    Nickko

  7. Formidable !

    Je vous remercie de compléter mon article avec vos références. Voilà de quoi occuper mes temps libres ;-)

    Excellente journée, à bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>