Les internautes veulent de l’information. Mais sous quelle forme ?

Ce billet a été lu 1815 fois. À votre tour?

L’écrit apparait généralement comme le meilleur moyen de faire passer un message sur le Web. Il constituerait la façon la plus efficace de communiquer. Cependant, les sondages et les spécialistes ne semblent pas d’accord sur ce point. Qu’est ce qui relève du mythe, qu’est ce qui reflète la réalité? Explications…

Prenons un sondage réalisé par l’agence Webcopyplus en 2008: il avance que plus de 63% des utilisateurs Internet considèrent l’écrit comme le meilleur moyen de communiquer sur le Web. Ensuite, penchons-nous sur une étude réalisée par le Dr Laborde. Cette psychologue, enseignante et experte en neurolinguistique considère que seulement 20% d’entre nous traitent l’information principalement par l’écrit et la parole. Où se situe la vérité?

Comment rassemblons-nous et traitons-nous l’information ?

En neuromarketing, on reconnaît à l’utilisateur final 3 canaux pour rassembler et traiter l’information :

  • Le visuel
  • Le auditif
  • Le kinesthésique

Le canal visuel permet d’interpréter:

  • Des photos ou des graphiques.
  • Des images et des icônes.
  • Les composants visuels d’une publicité.

Le canal auditif permet d’interpréter:

  • Du texte écrit.
  • Des mots parlés.
  • Les sections audio d’une vidéo.

Le canal kinesthésique permet d’interpréter:

  • Des requêtes et tâches.
  • Des exercices et propositions.

Quels sont les canaux les plus utilisés ?

Selon le Dr Laborde :

  • 20% des gens sont essentiellement « auditifs »
  • 40% sont principalement « visuels », et
  • 40% restent principalement « kinesthésiques ».

Donc, si la majorité des personnes interviewées par Webcopyplus indiquent qu’ils préfèrent accéder à l’information sur le Web au travers du contenu écrit, il serait dans l’intérêt des propriétaires de site Web de soutenir et d’augmenter la communication sous d’autres formes.

Essayez de satisfaire tout le monde

Vous voulez toucher et influencer un plus grand pourcentage de votre public cible ? Alors, variez les canaux de communication pour diffuser votre message. Adaptez-vous à leurs différents styles d’apprentissage.

Variez la nature de vos contenus Web:

  • Textes écrits
  • Photos
  • Illustrations & Graphiques
  • Clips vidéo
  • Capsules audio

Le support visuel, par exemple, peut renforcer le poids de vos présentations pour le Web ou off line.
A cet égard, des données publiées par 3M Meeting Managment Institute révèlent que le temps nécessaire pour communiquer un concept est réduit de 40% lorsqu’on utilise des « visuels efficaces ».

L’important, c’est la singularité

Fournissez des contenus Web qui se distinguent des autres : singuliers, originaux, cohérents, qualitatifs et à valeur ajoutée – et, donc, variés dans la forme.

De cette manière, vous toucherez, physiologiquement, une plus grande palette de visiteurs. Et au bout du compte (parce que c’est quand même cela l’objectif) : tous ces publics seront susceptibles d’agir sur votre site Web. Ce qui, chez vos commerciaux ou responsables marketing, sera heureusement accueilli en tant que conversion voire, au mieux, achat.

Related

A propos de Muriel Vandermeulen

Directrice associée et fondatrice de l'agence Wearethewords, Muriel prône le Web utile, attrayant et pérenne grâce notamment à la stratégie de contenu.

Auteure et conférencière, ses compétences sont largement reconnues à l'international auprès des groupes de presse (Le Monde, L’Avenir.net, … ), de grands comptes (Abritel, Airbus, Delhaize, Fnac, Lego) ou encore de hautes écoles et ministères belges et français. Son crédo: content, marketing, performance.

Sur le sujet, avez-vous lu...

5 Responses to Les internautes veulent de l’information. Mais sous quelle forme ?

  1. Michel De Moor dit :

    Ce qui me conforte dans l’idée que:
    1. Le contenu est à la base de toute la communication, fut-il représenté de manière visuelle, auditive, tactile et physiologique.
    2. Qu’il n’y a pas qu’une seule façon de communiquer, et que sa/ses représentation(s) devront s’adapter au contexte.
    3. Qu’il faut impérativement confier ses contenus stratégiques à des professionnels de la communication et du canal de distribution choisi.
    4. Que le choix des moyens et canaux de distribution sont tout aussi importants que les contenus eux-mêmes. A quoi sert d’avoir de bons contenus si personne ne puisse y accéder, de par la technologie ou le moyen d’expression utilisé.
    5. Que les contenus doivent être adaptés également aux niches qu’ils sont censés rencontrer. Les moyens de communications doivent prendre en compte les audiences auxquelles ils s’adressent.

    Bref: il y a autant de façon de communiquer qu’il y a de type de contenus. Que les moyens d’expression sont de plus en plus divers. Qu’il faut réfléchir avant d’agir.

  2. Muriel Vandermeulen dit :

    @ Michel : merci Michel pour ce commentaire pertinent. J’ajouterais une donnée de taille également : le cross-médias. Communiquer en fonction du public et du support, mais aussi en tenant compte de la transversalité des médias.

  3. Les internautes veulent de l?information. Mais sous quelle forme ?…

    Avant de se focaliser sur les médias, essayez plutôt de travailler les contenus. La réalisation de sites web est principalement centrée sur l’aspect visuel alors que l’internaute, lui, cherche avant tout du texte.

    Prenons un sondage réalisé….

  4. [...] Les internautes veulent de l’information, mais sous quelle forme ? [...]

  5. [...] Comment rassemblons-nous et traitons-nous l’information ? Posted in: Ergonomie & iA   Tags: comportements, expérience utilisateur, stratégie de contenu web « Twitter, un outil stratégique ? Intégrez les médias sociaux dans votre communication en ligne » [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>