Marketing émotionnel: feu vert pour la mesure automatique des émotions?

Étiquettes : , , ,

Le consommateur est-il prêt pour le marketing émotionnel? Oui à 63%, même pour la mesure automatique et l’utilisation commerciales des émotions.

À la demande d’INluencia, l’institut d’études Iligo a pris le pouls du marketing émotionnel auprès des internautes français. À la question « êtes-vous prêts à accepter des mesures automatiques de vos émotions« , la réponse est majoritairement oui. Objets connectés, voire très connectés, contenus commerciaux personnalisés… L’utilisateur baisse-t-il la garde devant l’automatisation et la systématisation de la collecte de données à grande échelle et du smart data?

Vers un marketing émotionnel automatisé et systématisé?

Cette nouvelle étude commandée par INluencia se penche sur l’introduction des neurosciences dans le marketing. Mais aussi sur l’utilisation des émotions comme outils de vente. Coopération, bienveillance ou inconscience… 63% des personnes sondées reconnaissent être prêtes à accepter le recueil et l’analyse systématisés de leurs émotions. Tandis que seuls 28% sont vraiment réfractaires.

Mais attention, pas pour tous les moyens. Du moins au plus intrusifs, les pourcentages d’acceptation faiblissent à proportion:

  • le bracelet connecté: 42% approuvent
  • la reconnaissance faciale: 39% approuvent
  • les lunettes ou lentilles connectées: 24% approuvent
  • la puce électronique sous la peau: 20% approuvent

Enfin, 77% des utilisateurs interrogés sont enclins à apprécier des contenus adaptés à leurs états émotionnels. Des contenus calibrés sur base de technologies d’analyse avancées, neuronales, sensorielles et émotionnelles. Et 60% se disent « tout à fait prêts » (23 %) et « plutôt prêts » (37 %) à consommer ces contenus sur-mesure. Un terrain de développement passionnant pour les marques, conclut INluencia. D’autant plus si l’on sait que plus l’émotion est intense, plus la mémorisation est effective.

Reste à savoir si ces contenus ont pour mission d’être réellement utiles et porteurs de vrais bénéfices pour les consommateurs, conformément à un certain idéal d’intelligence collective. Et si les nouvelles stratégies de marketing émotionnel encouragées par ces résultats veilleront encore à la protection des données personnelles et de la vie privée.

Et vous, que pensez-vous de cette tendance du marketing émotionnel? 


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus