parlophone-personal-branding

Le personal branding consiste à appliquer à l’échelle de l’individu des concepts de réputation jusqu’alors réservés aux marques. Mais gare aux dérapages!

Dans le secteur de la communication aujourd’hui, travailler son identité sur le web est aussi naturel que peaufiner son CV. Cependant, il s’agit de respecter quelques règles tacites pour que cette démarche ne produise pas l’effet inverse de celui escompté.

1. S’autoproclamer guru

Le plus important n’est pas ce que vous dites, mais ce que vous faites. S’il s’avère que vous êtes effectivement un éminent spécialiste dans votre domaine d’expertise, misez sur le partage de vos connaissances plutôt que sur une campagne d’auto-intronisation. Non seulement vous gagnerez la confiance de votre auditoire mais, en plus de ça, celui-ci risque d’être constitué de personnes de qualité.

2. Relayer mécaniquement

2011 s’est fait le théâtre du boom de la curation, et c’est génial. Pour autant, le manque de temps ne devrait pas vous empêcher d’exprimer votre point de vue sur des questions qui vous remuent. Créez un blog ou une chaîne Youtube et donnez votre avis, dites ce que vous avez à dire.

Your brand is what people say about you when you’re not in the room” – Jeff Bezos, Founder of Amazon

3. Parler de moi moi moi

Une identité, qu’elle soit réelle ou virtuelle, s’élabore à partir de la façon dont un individu perçoit son environnement, de la manière dont il tire parti de cette perception mais également de ses interactions avec les autres. Autrement dit, la perception que vous avez des autres contribue à faire de vous celui que vous êtes. N’ayez pas peur de mentionner les réflexions et accomplissements de ceux qui vous entourent. Si vous êtes honnêtes, il n’y a aucune raison pour que ces derniers vous fassent de l’ombre.

 4. S’éparpiller

Travailler son image sur le web, c’est aussi se concentrer sur des thématiques et des canaux pertinents. Si vous souhaitez vous faire une place sur le grand Internet, sachez restreindre votre champ d’action à quelques sujets spécifiques dont vous êtes susceptible de devenir spécialiste. Il en va de même des canaux: exploitez les réseaux qui s’inscrivent en cohérence avec les contenus que vous partagez.

5. Manipuler la réalité

Enfin, à l’instar de la « vraie vie », être honnête envers vous-mêmes et avec les autres vous facilitera les choses et vous épargnera quelques malentendus. D’une part, on ne communique jamais mieux que lorsque l’on prend du plaisir à le faire. D’autre part, avec face à eux des milliers de personnalités intéressantes actives sur les réseaux, les internautes se lassent vite des usurpateurs.

Et vous, quels sont vos DON’Ts en matière de personal branding sur les réseaux sociaux?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Près de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus