Rédiger une brève pour le web: les bonnes pratiques

Étiquettes : , , ,

Rédiger une brève pour le web, c’est miser sur la concision, la densité et l’efficacité de l’information. Travaillez votre muscle éditorial!

Il existe bien des sujets qui se prêtent à la rédaction de brèves sur le web: insolite, astuce pratique, actualité… Voici quelques principes de base à respecter pour bien rédiger vos brèves.

Rédiger une brève pour le web: 3 conseils

Rédiger une brève pour le web est un savant dosage de concision et d’efficacité. Il s’agit d’aller à l’essentiel de l’information pour en dégager la substantifique moelle.

  1. La brièveté avant tout: 100 à 150 mots maximum. Pour autant, la concision ne doit pas nuire à la qualité éditoriale. Allez à l’essentiel et au cœur de votre sujet sans vous attarder sur les détails ni rester dans l’information de surface.
  2. La règle des 5W s’applique plus que jamais. La rédaction de votre brève doit répondre efficacement au Où/Quoi/Quand/Pourquoi/Qui, sans oublier le Comment.
  3. Ne faites pas l’impasse sur  la structuration de votre contenu. Titres, sous-titres, chapô, liens, mots-clés…structurez au maximum votre contenu sans que cela nuise à sa lisibilité. Par exemple, limitez vous à 1 voire 2 sous-titres résumant l’idée principale de votre contenu. C’est un bon moyen d’optimiser votre brève sans la surcharger en balises structurelles.

La brève 2.0, un condensé d’information

Rédiger une brève pour le web est un savant dosage de concision et d’efficacité de l’information. Trop longue? Cela signifie que vous n’avez pas été à l’essentiel. Trop courte? Cela signifie sûrement que vous manquez de matière ou que vous n’avez pas suffisamment explicité votre sujet. Revoyez alors l’angle et diversifiez vos sources.

Pour vous aider à structurer le contenu de vos brèves, reprenez la construction suivante:

  • 1ère partie: l’accroche qui contient l’essentiel de l’information. Posez vous les questions suivantes: « Quelle est la nouvelle information? Quelle est la valeur ajoutée de cette information? ». Votre premier paragraphe devra répondre à ces questions en 1 à 2 phrases.
  • 2ème partie: les informations complémentaires.  En 1 à 3 phrases, délivrez les quelques éléments indispensables à la compréhension de l’information.

L’héritage de la brève journalistique: concision et densité

Traditionnellement, la brève journalistique est un format très court qui délivre en 3 ou 4 phrases une information concise. Réservée à l’actualité, elle traite de l’information à chaud, ne comporte pas de titre et joue sur l’accroche. La brève journalistique délivre une information stricto sensu, toute dimension d’analyse ou de commentaire est proscrite.

Si le web ne reprend pas à la lettre cette structure, il en garde le principe de base: l’idée de transmettre efficacement une information condensée pour en dégager la substantifique moelle.

Et vous, utilisez-vous souvent ce format éditorial? Comment l’adaptez-vous?


Commentaires

  1. Divine Bolange dit :

    je suis etudiante a l’ifasic et j’ai beaucoup aime cette page, car j’ai approfondi ma connaissance.

  2. jean serge dit :

    j’utilise souvent la regle des 5 W qui est assez utile en effet. Je redige des breves pour des ephemerides, ou cette forme de redaction est parfois plus difficile a mettre en place. mais les usages du Web imposent d’utiliser cette regle presque partout… et c’est aussi mieux pour le referencement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus