Ello, sérieux concurrent à Facebook?

Étiquettes : , ,

Vous n’êtes pas un produit, tel est le principe d’Ello, le dernier né des réseaux sociaux qui veut faire la guerre à Facebook.

Ello, c’est le nouveau candidat à la chute du géant Facebook. Dans son manifeste, on peut lire un chant de guerre qui commence plutôt fort:

“Votre réseau social est détenu par des annonceurs. Chaque post que vous partagez, chaque ami que vous ajoutez, et chaque lien que vous aimez est tracké, enregistré et converti en donnée. Les publicitaires achètent vos données et peuvent ainsi vous présenter toujours plus de pubs. Vous êtes un produit qui est acheté et vendu.”

Les armes d’Ello: beauté, simplicité et transparence

Contrairement à Facebook qui fait de plus en plus office de fourre-tout, Ello présente un design simple. Tout de noir et blanc vêtu, Ello ne reprend que les fonctions principales de Facebook. À savoir le profil, la messagerie, les likes et les commentaires. On y publie du contenu simple et on consulte les publications de ses contacts sur une ligne du temps.

L’absence de publicités sur le site contribue grandement à cet aspect épuré. Et c’est là l’arme principale d’Ello contre Facebook, qui a tendance à noyer ses utilisateurs sous les posts sponsorisés. Mais comment le site fait-il pour vivre, du coup? Avec vos dons. L’avenir d’Ello ne dépend que de ses utilisateurs.

Autre avantage qui n’est pas pour déplaire: Ello avoue collecter des données mais uniquement dans un but d’amélioration du site et non à des fins commerciales, selon les concepteurs.

“Ello collecte des informations, dont votre location, votre langue, les liens que vous partagez, et le temps que vous passer sur Ello.”

Nous sommes donc dans une logique d’anonymat et de liberté. Pour s’y inscrire, un pseudo suffit. Contrairement à Facebook, Ello n’oblige pas ses utilisateurs à s’identifier avec son vrai nom.

Les contraintes de la liberté

Ello prône la liberté, la connectivité et le partage.
Mais si Facebook propose une foule d’options de confidentialité, celles d’Ello sont nettement plus réduites. D’ailleurs, le site prévient d’emblée qu’à part vos messages privés, tout contenu que vous posterez sera visible de tous, membres d’Ello ou non.

Après quelques plaintes des utilisateurs sur le fait qu’ils ne souhaitent pas que des certains de leurs contacts puissent avoir accès à leur fil d’actualité, Ello travaille déjà à des améliorations. Comme les comptes privés, la fonction « signaler comme contenu/personne inapproprié(e) » ou encore bloquer certains utilisateurs.

Ello est encore en version bêta et accessible uniquement sur invitation, le site est encore en pleine croissance.

Ello détrônera-t-il Facebook?

Qui vivra verra, dira-t-on. On notera malgré tout que Facebook et Twitter ont eux aussi commencé sans publicité. Mais les fondateurs d’Ello persistent: l’absence de pub est un des principes fondamentaux d’Ello. En rompant cet engagement, le nouveau réseau social perdrait une bonne partie de ces utilisateurs.

Êtes-vous déjà sur Ello? Qu’en pensez-vous? Partagez-nous vos avis!


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus