De l'art du détail en webdesign: 5 tendances clés en 2015

Et si le nouveau visage du webdesign était le sens du détail et de la subtile discrétion? 5 tendances clés pour faire rimer simplicité et fonctionnalité.

L’évolution des tendances du webdesign est étroitement liée aux changements comportementaux des utilisateurs et à la manière dont les technologies influencent leurs réflexes sur le web.

L’art du détail est au centre des nouvelles préoccupations en webdesign pour capter l’attention et l’engagement de l’utilisateur de façon progressive, subtile et étonnamment discrète.

Aujourd’hui, les pratiques webdesign n’ont peut-être jamais autant pris en compte l’expérience utilisateur au-delà de l’interface elle-même. Conclusion: l’art du détail est au centre des nouvelles préoccupations pour capter l’attention et l’engagement de l’utilisateur de façon progressive, subtile et étonnamment discrète. Decryptage de 5 tendances clés du webdesign en 2015.

Le material design

Initialement développé par Google, le material design ou design contexturel combine les acquis du flat design avec une meilleure hiérarchisation des contenus. Il joue sur les volumes avec des animations, des transitions et des effets de profondeur telles que l’éclairage et les ombres. On parle de material design car ces éléments donnent des informations sur la manière dont l’utilisateur peut réagir dans l’interface et s’ancre dans la réalité tactile. Axé mobile, le material design facilite également largement les temps de chargement sur toutes les plateformes et se caractérise par une grande modulabilité.

matreial-design

Les mico-interactions

C’est sans doute la tendance la plus populaire en 2015 dans le webdesign. Comme leur nom l’indique, les mico-interactions sont de petites animations. Le concept est simple: créer des propositions d’actions rapides qui ne nécessitent qu’une faible implication de la part de l’utilisateur. Outils d’évaluation, de partage ou d’inscription constituent des exemples courants de mico-interactions qui, au lieu d’agresser l’internaute, l’incitent à s’engager de façon progressive. Leur génie réside précisément dans leur caractère imperceptible et leur capacité à faire la différence émotionnellement. Comme le dit si bien Dan Saffer, auteur du livre Microinteractions et d’une « cheat sheet » de mico-interactions à l’usage des webdesigners: « les détails ne sont pas des détails. Les détails font le design. »

microinteractions

Les infographies interactives

La data visualisation devient de plus en plus digitale. Depuis peu, les nouvelles infographies interactives permettent d’intégrer du son, de la vidéo et des animations. Souvent créée en HTML 5, elles permettent à l’utilisateur de moduler les valeurs ou de personnaliser l’affichage des données. Les plus hallucinantes révèlent leur contenu au fur et à mesure que l’utilisateur déroule son écran de visualisation. À ne pas manquer: l’infographie interactive imaginée par The Guardian pour nous raconter l’histoire de l’aviation et de l’industrie aéronautique mondiale de ces cent dernières années.

gardian

Les boutons fantômes

Étroitement liés au flat design, les boutons fantômes ou « ghost buttons » font subrepticement parler d’eux. Transparents par défaut (avant le passage de la souris), ils jouent sur le principe de fausse discrétion. Conclusion, ils appellent à l’action de façon très efficace. En webdesign aussi, le silence est d’or…

button

Finis les sliders

La cinquième tendance est une tendance en négatif. Il semblerait que les sliders vivent leurs dernières heures sur le web. Largement prisés pour leur attrait esthétique et leur dynamisme, ils sont finalement peu lisibles et peu lus. À la place? Des photos et vidéos plein écran qui mettent en avant et confortent les contenus en jouant sur ces points de détails que sont justement les mico-interactions et autres boutons fantômes. Encore que: certains commentateurs parlent déjà d’une révolution typographique qui réduirait considérablement l’importance de l’imagerie grand format en webdesign…

 

Et vous, comment cultivez-vous l’art du détail en webdesign?


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus