RP digitales: entre influence et e-réputation

Étiquettes : , ,

Difficile de cerner les avantages des RP digitales: entre influence et e-réputation, les moyens engagés ont pour objectif d’apprivoiser l’environnement

RP digitales: entre influence et e-réputation

Le marketing de contenu (basé sur une stratégie éditoriale), les leviers d’engagement (dont le Nudge aidant à transmettre l’information au moment adéquat), les contenus viraux (ou contenus assurant de faire le « buzz) donnent de nouvelles perspectives aux chargés en RP digitales.

Le chargé des RP digitales exerce au sein d’une entreprise employant couramment le Web 2.0 et les technologies de communication innovantes. Son rôle est d’influencer les différents vecteurs pour mettre en avant l’entreprise, ses produits, ses services. Son objectif est d’influer positivement sur la e-notoriété, la e-réputation en ralliant un public ciblé autour d’une cause, d’un sujet sensible ou d’un thème d’actualité.

Les vecteurs sont les blogueurs, les médias sociaux, les rédacteurs Web, les forums et communautés. Le chargé en relations publiques digitales connaît parfaitement son entreprise, son histoire, sa culture, ses produits et services, le fonctionnement de ses principaux concurrents. Il possède un savoir-faire, une connaissance globale des techniques marketing, éditoriales et de communication employées sur le Web. Il sait appliquer les modalités énumérées sur les chartes (graphiques, techniques, de rédaction, etc.). Il maîtrise parfaitement les outils d’analyse de l’e-réputation, de gestion de contenus, de reporting et statistiques. Il doit être capable de gérer un réseau de relations sur le long terme.

Beaucoup parlent d’un métier flou qui s’étend sur de vastes domaines et se base sur des indicateurs de performance parfois peu fiables. Mais les RP digitales sont surtout un métier en pleine expansion…

RP digitales: un métier en pleine expansion

Des étapes incontournables attendent le chargé en RP digitales. Diverses activités doivent être menées de front:

  • veille de l’e-reputation: analyse des différents supports en ligne, étude des communautés et forums, gestion des critiques sur la marque
  • mise en place d’une stratégie Web visant à influencer: par les idées transmises et selon l’objectif visé
  • recherche d’une ligne éditoriale: écrire des textes qualitatifs avec clarté et concision, adapter des contenus multimédias
  • organisation d’événements pour intéresser en continu les vecteurs visés.

En parallèle, le pro des RP digitales s’efforce d’améliorer l’optimisation marketing (mots clés, expressions « in ») et le référencement naturel. Il réalise un reporting régulier pour informer ses supérieurs en omettant aucun indicateur de volume ou de qualité. Ce professionnel est doté d’un certain nombre d’aptitudes dont celles de convaincre et de persuader. Il doit, pour cela, faire preuve d’empathie et être ouvert aux autres.

Ce métier flou pour certains tend à se développer rapidement en fixant de nouveaux enjeux liés aux indicateurs de performance. Diverses méthodes sont utilisées: ROI, owned, paid et earned media permettent de se faire connaître en y mettant le prix. SEO, social media, brand content contribuent à améliorer le canal média créé par l’entreprise.

Le marketing de contenu (basé sur une stratégie éditoriale), les leviers d’engagement (dont le Nudge aidant à transmettre l’information au moment adéquat), les contenus viraux (ou contenus assurant de faire le « buzz) donnent de nouvelles perspectives aux chargés en RP digitales.

Considéré aujourd’hui comme un métier flou, les RP digitales s’annoncent pourtant comme un moteur futur pour l’entreprise et le garant du lien entre influence et e-réputation.

Avez-vous pu pratiquer les RP digitales? Qu’en pensez-vous?


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus