Le spam SEO black hat, première cause de piratage de sites web

Étiquettes : ,

Google met en garde les webmasters en ce début 2017: attention au spam SEO black hat qui en veut à votre site web, mais aussi à vos ventes.

La Google Webmaster Team tire la sonnette d’alarme en ce début d’année 2017. Le spam SEO aussi appelé SEO black hat est responsable d’une majorité des piratages de sites web et a encore de très beaux jours devant lui. Son mode opératoire de prédilection: créer des liens factices depuis le site piraté vers de faux sites référents malveillants qui cherchent à augmenter leur positionnement et leur référencement SEO.

Spam SEO black hat: attention aux faux référents

Dans un post publié sur Google+, le géant des moteurs de recherche met en garde les webmasters. Le spam SEO black hat fait des ravages sur une grande majorité de sites web. C’est aussi une des conclusions à tirer du dernier Hacked Website Report publié par l’agence Sucuri. Les résultats soulignent une augmentation de 6% du spam SEO par rapport au premier trimestre 2016. Au total, 38% des 9000 sites analysés dans cette étude en sont victimes. Le spam SEO black hat peut entraîner des dommages très directs, précise Google. « Certaines formes de spam SEO peuvent rediriger vos utilisateurs vers des sites malveillants et vous faire perdre des clients. »

Alors comment s’en prémunir? Évidemment, en inscrivant son site dans la Search Console et en surveillant ses Analytics pour traquer les redirections malveillantes. Mais quand on sait que la majorité de ces attaques de spams SEO s’infiltrent dans les failles de sécurité de certains CMS… Une autre principale recommandation reste leur mise à jour régulière, y compris de leurs extensions. Une pratique qui n’est pas aussi répandue qu’on aimerait le croire. Les installations CMS passées au crible du rapport de Sucuri se sont ainsi avérées obsolètes. À hauteur de 55% pour WordPress, 84% pour Drupal, 86% pour Joomla et jusqu’à 96% pour Magento.

Et vous, votre CMS est à jour de la dernière version? Vous avez mis en place des processus de contrôle via la Search Console et vos Analytics? Si non, n’attendez plus pour ajouter ces actions anti spam SEO à votre liste de bonnes résolutions pour 2017.


Commentaires

  1. Fabien dit :

    Le mieux serait peut-être de faire un suivi direct des partenariats en backlinks par exemple. Ce sont souvent les professionnels, notamment les agences de rédaction, de contenu web qui en pâtissent puisqu’ils n’arrivent plus à se faire confiance.

  2. f4b1 dit :

    Cela ne m’étonne même pas, chaque fois que j’ai eu des problèmes avec mon WordPress, le but de l’attaquant était d’améliorer le référencement de son site …

    Et certains étaient très vicieux de manière à ce que cela ne voit pas de manière à ce que cela reste discret dans le temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus