Les liens nofollow

Étiquettes : , ,

Matt Cutts de la web spam team de Google, nous indique que l’usage  de l’ advertorial doit être fait de la façon la plus transparente possible. Tant au niveau des moteurs de recherche qu’au niveau de l’expérience utilisateur.

Certaines contraintes sont à prendre en compte lors du déploiement de ce type de format promotionnel. Quelles sont les bonnes pratiques?

Advertorial Google friendly

Depuis 2005, Google a donné des consignes quant à la bonne utilisation des liens payés. Si l’édition de contenu et l’insertion de liens font l’objet d’une transaction financière, alors ils ne doivent pas passer PageRank. Les liens insérés dans le paid content doivent être mis en attribut « nofollow ». Ce qui importe Google est la qualité des contenus indexés.

Lorsque une publication de type native ads se retrouve sur les sites média/ presse, ce n’est donc pas un article rédigé par le fait de l’intérêt pour un sujet en particulier. C’est de la publicité pure et elle se doit d’être déclarée comme telle.

Google via Matt Cutts rappelle que la qualité de l’expérience utilisateur est primordiale.

A l’inverse, les liens intégrés dans du contenu, naturellement, sont essentiels et sont considérés comme un vote éditorial par Google. Cela intéresse le lecteur, cela suscite le partage car le contenu à une valeur ajoutée.

Advertorial user friendly

D’un point de vue utilisateur, la politique de Google est très claire. La transparence est de rigueur.

Pour être accepté, le native advertising doit être accompagné d’une mention permettant de la distinguer et de l’identifier clairement. En effet, sa ressemblance avec du contenu éditorial classique (editorial content) peut semer la confusion. Ce que Matt Cutts conseille, c’ est d’éviter à l’internaute de la colère et de la frustration lorsqu’il se rend compte de la nature de l’article lu. Si cela n’est pas explicitement mentionné,  cette pratique abusive peut être sanctionnée.

Advertorial Google news friendly

Ce type de publication et sa bonne utilisation est un enjeu d’une grande importance. Pour un site presse par exemple, les sanctions peuvent s’averer très impactantes. Si le contenu est identifié comme publicitaire par Google sans être déclaré comme tel, les actions peuvent être de deux types

  • La suppression du contenu payé dans le flux des news
  • La disparition de Google news des publications provenant du site n’ayant pas respecté les recommandations

L’approche et la politique de Google est, et continuera d’être user centrix. C’est dans cette idée qu’il insite sur le fait de penser plus à l’utilisateur qu’ aux référencements et autres serp.

Cet article vous a interessé ? Consultez également la rubrique stratégie web et seo.


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus