Peu pratiquée en Belgique, l’affiliation est utilisée massivement en France. Une technique de marketing publicitaire résolument orientée vente.

C’est au milieu des années nonante que l’affiliation fait son apparition en tant que nouvelle technique de marketing publicitaire. Comme il se doit, elle fait ses premiers pas aux Etas-Unis avec le programme d’affiliation d’Amazon. L’idée? Rémunérer d’autres sites pour promouvoir la vente de ses livres. L’affiliation est née. Il faudra attendre la reprise des investissements publicitaire sur Internet (après le clash de 2001) pour la voir pleinement déployer ses ailes et capter les grands annonceurs.

 Les acteurs et secteurs de l’affiliation

Le principe de l’affiliation est simple et est basé sur un modèle d’échange  win-win entre un affilieur (annonceur, enseignes, marques) et un affilié (diffusion via son site Web). L’affilié accepte d’afficher sur son site les offres commerciales de l’affilieur contre une rémunération.

Résultat: l’affilié gagne de l’argent  avec son site Internet en diffusant les produits de l’affilieur/annonceur augmente ses ventes dans la mesure où ses produits sont mis en avant sur plusieurs sites.

 La mise en relation entre affiliés et affilieurs se fait le plus souvent sur des plateformes d’affiliation, sorte d’annuaires professionnels qui proposent un vaste choix de programmes d’affiliations. En France, par exemple, le top 3 de ces plateformes est TradeDoublerZanox et  Public-Idées.

L’affiliation touche tous les secteurs: le matériel informatique (majoritairement), les vêtements, les voyages (tours operateurs), les jouets, les sites de rencontre, etc.

L’offre est vaste et tous les annonceurs, quelque soit leur secteur d’activité, peuvent se lancer dans un programme d’affiliation.

Le principe de l’affiliation est basé sur un modèle win-win entre un affilieur/annonceur et un affilié qui accepte de publier les offres de l’affilieur sur son site.

 Principes de rémunération

L’offre d’affiliation de l’affilieur/annonceur peut se présenter sous plusieurs formes sur le site de l’affilié : lien, visuel, encart, banner, pop-up.

L’affilié touche une commission (très variable suivant les cas, de 5 à 50%) via divers modèles de rétribution:

  • A l’affichage (CPM): affichage de visuels d’un annonceur.
  • Au clic (CPC): visiteur qui clique sur un lien vers un annonceur.
  • Au double-clic: visiteur qui clique sur un lien et qui clique une deuxième fois dans le site de l’annonceur.
  • Au formulaire (CPL): visiteur qui remplit un formulaire de l’annonceur en passant par votre site.
  • A la vente (CPA): visiteur qui effectue un paiement sur le site de l’annonceur. Cette rémunération peut être variable ou fixe selon les cas.

 Tout bénéfice pour l’Internaute

C’est bien lui qui y trouve son compte, au sens propre comme au sens figuré. Pour mettre en avant leurs produits sur divers sites via le modèle d’affiliation, les affilieurs/annonceurs ont tendance à proposer leur produits moins chers.

L’acte d’achat de l’internaute est d’autant plus facile dans la mesure où il existe de nombreux des sites qui proposent exclusivement les offres des affilieurs/annonceurs avec une classification par produits. Un bon exemple est le site bien connu rueducommerce . Le site propose exclusivement des offres sur le mode l’affiliation avec une très large gamme de produits: téléphonie, informatique, jardin et maison, vêtements, bricolage, jouets, DVD, etc.

 Où en est-on?

Le Journal du Net a publié les chiffres 2012 sur base des données récoltées auprès du Collectif des Plateformes d’Affiliation françaises.

Entre 2011 et 2012, le nombre de programmes d’affiliation a chuté de 15%: les annonceurs tablent désormais davantage sur des stratégies à long terme et les plateformes sont quant à elles plus sélectives à l’égard de la qualité des programmes.

Mais si le nombre de programmes est en baisse, les ventes générées continuent de croître de 3% sur 2012. Bémol sur ce dernier point, cette croissance était bien plus marquée par le passé, de 14% entre 2010 et 2011.

En Belgique, l’affiliation semble ne pas avoir pris le même essor qu’en France. Pas de données chiffrées. Ce sont les grands annonceurs étrangers, intéressés par le marché belge, qui se lancent dans des programmes d’affiliation. Par exemple Zalando (très présent en pub TV), a confirmé en juin dernier son programme d’affiliation via Zanox Belgique après avoir attaqué le marché allemand, anglais et hollandais.

 

 

 

 


Commentaires

  1. Bonjour

    Je ne savais pas que l’affiliation était peu en vogue en Belgique. Y’a t-il moins de webmasters prêts à relayer ces offres ? Ou alors y a t-il d’autres systèmes qui sont privilégiés pour monétiser les sites internet ? (adsense, peut-être ?)

    En tout cas, n’hésitez pas à vous rendre sur notre site, vous y trouverez un grand nombre de plateformes d’affiliation (26 à l’heure actuelle) ainsi que près de 3000 programmes d’affiliation dans de nombreuses thématiques. L’embarras du choix, quoi !

    Pour voir toutes les plateformes recensées, c’est ici : http://www.clubaffiliation.com/comparateur-plateformes-affiliation.html

    Bonne journée

  2. Bonjour,

    Article très bien résumé. Je me demande aussi pourquoi l’affiliation est moins pratiqué en Belgique… J’espère que les choses ont évoluées maintenant.
    L’affiliation est vraiment intéressante, surtout celle des produits virtuels qui rapporte bien quand c’est bien pratiqué comme c’est conseillé dans cet guide.

    Agréable journée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus