Étiquettes : , ,

Sur la forme et sur le fond, faisons le tour de quelques questions que peut se poser le rédacteur web avant de publier son article.

Vous avez rédigé le texte de votre article de blog. Vous allez presser le bouton «Publier»…  Stop! Etes-vous certain que votre article est adapté au web? Passons en revue la check-list des points les plus importants à vérifier avant de le publier.

Concision

Mon texte est-il assez concis?

Les lecteurs lisent plus lentement sur écran que sur papier. Faites donc des textes plus courts. Pour un blog, moins de 600 mots par article est idéal.

Tous les mots sont-ils utiles?

Est-il possible de remplacer des mots, des expressions ou des phrases par un équivalent plus court? Exemples : Paris peut remplacer «La ville Lumière» , et «modifier» sera plus approprié que «faire des modifications».

Mes phrases sont-elles assez courtes?

Essayez de faire des phrases de taille raisonnable, ni trop courtes ni trop longues. Trop courtes, elles hacheront la lecture. Trop longues, elles risquent de perdre le lecteur. Pas plus d’une vingtaine de mots donc…

Ai-je écrit les nombres en chiffres?

Ils apparaîtront plus lisiblement et seront plus rapides à lire. Exemple : 99 au lieu de quatre-vingt-dix-neuf.

Clarté

Le vocabulaire est-il adapté au public cible?

Utilisez un vocabulaire compréhensible pour votre public. Si vous vous adressez à des développeurs informatiques, ne leur parlez pas comme à des éleveurs de chèvres et vice versa. Si vous écrivez pour le grand public, évitez le jargon interne à votre entreprise.

Le raisonnement est-il limpide?

Chacun de vos paragraphes développe-t-il une idée suivie d’un exemple, d’une référence ou d’une explication?

Précision

Le lecteur a-t-il besoin de plus d’informations?

Votre explication est-elle appuyée par des exemples, des informations suffisantes?

L’internaute est volage et il faut le séduire dès la première ligne.

Les mots sont-ils bien choisis : pas de phrases ou de termes ambigus ou polysémiques?

Tout ce que vous avez écrit est-il parfaitement compréhensible ? Exemple: Dans la phrase «Le client a été accueilli chaleureusement par notre directeur. Il viendra d’ailleurs à Paris sous peu.», qui va à Paris? Le client ou le directeur? Autre exemple : «Il est mon hôte». Selon le contexte, il est celui qui reçoit ou celui qui est reçu. Il faut donc préciser.

Stucturation

Les informations essentielles sont-elles en premier?

L’internaute est volage et il faut le séduire dès la première ligne. Donnez donc l’essentiel de l’information dès le début de votre texte, puis développez.

Ma mise en page facilite-t-elle la lecture?

Le texte doit être découpé en paragraphes avec des intertitres tous les deux ou trois paragraphes. Les énumérations peuvent être présentées sous forme de listes à puces. Quelques mots importants peuvent être mis en gras. Un image et une citation en exergue rompront la monotonie de l’écran d’ordinateur.

Cette liste n’est peut-être pas exhaustive… Vous, quelle est votre check-list avant publication?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus