Étiquettes : , ,

Quelle est la différence entre un mauvais copywriter web et un bon e-rédacteur ? La blague n’existe pas encore, mais ceux qui se sont déjà trompés de prestataire ne rigolent pas tellement.

Sélectionner la personne qui va rédiger les contenus de son site, animer son blog ou créer ses fiches produit, c’est aussi choisir celle qui va les hiérarchiser, les mettre en lumière, les optimiser, les structurer, les rendre uniques… Votre succès en dépend, choisissez-la bien.

 

Concepteur, rédacteur, ou référenceur éditorial ?

Un rédacteur web confirmé maîtrise aussi bien l’aspect créatif de la rédaction que les spécificités de l’écriture destinée au web et le référencement éditorial. Il doit aussi être en mesure de vous fournir une stratégie éditoriale de qualité, en amont, et de collaborer efficacement avec les autres intervenants sur le projet (webdesigner, développeur…). Assurez-vous de sa polyvalence !

Culture générale et domaines spécialisés

Un professionnel sérieux consacre une partie conséquente de son temps à se documenter pour se tenir à jour dans tous les domaines, s’il a une vocation universelle, ou dans ceux de sa spécialité, s’il consacre son énergie à une niche thématique. Les connaissances de la ou des personnes choisies dans votre domaine de prédilection doivent être évaluées : si vous vendez des poulets élevés en liberté, mieux vaut se tourner vers quelqu’un qui s’y connaisse en agriculture non intensive.

Un portfolio ? Ne soyez pas timide. Demandez des références, des exemples des travaux précédents. Un bon rédacteur web sera en mesure de vous en fournir. Cela vous permettra aussi de voir si vous avez des atomes crochus avec son travail, c’est important.

Accessibilité

Idéalement, tous les contenus web doivent présenter une accessibilité parfaite. Certains sont tenus d’y consacrer encore plus d’efforts. Les sites institutionnels ou gouvernementaux, par exemple, ne peuvent se permettre de faire l’impasse là-dessus. Pour eux, un prestataire capable de tenir compte de cet aspect n’est pas une option !

My copywriter is rich

Un tarif élevé n’est pas toujours synonyme d’un service premium, mais un tarif trop bas doit vous faire l’effet d’une alarme. C’est mathématique, une prestation low-cost ne laisse aucune place à la création, à l’édition, à la relecture, et les textes s’en ressentent.

Confrères et consœurs spécialistes de l’écriture web, avez-vous d’autres recommandations à fournir ?


Commentaires

  1. Avatar Stéphane dit :

    Selon moi, un bon rédacteur web doit avoir dans ses bagages bien évidement des références mais aussi de la créativité. Si en plus de sa formation journalistique, il possède une culture et formation web, c’est le top. Il comprend facilement un besoin web. Évidement, il sera également orienté référencement naturel et sera donc rigoureux dans ses choix de mots clés. Enfin, il doit être « vendeur » et proposer du contenu impactant afin d’augmenter les conversions, la durée de navigation, le ROI etc. La rédaction web est responsable en majeure partie du contenu d’un site web. Si elle est négligée, le site l’est donc aussi par conséquent.

    1. Je vois que nous sommes parfaitement d’accord !

  2. Avatar ERIC dit :

    Bonsoir,

    Le choix d’un rédacteur est essentiel et je ne vais certainement pas dire le contraire. Il faut bien le choisir et se renseigner (le portfolio est parfait pour illustrer les compétences du rédacteur ou de la rédactrice).
    A l’inverse, un bon rédacteur web doit, à mon sens, choisir aussi ses clients et ne pas tout accepter. Le contenu au kilomètre, les textes sur-optimisés (une suite de mots considérés comme essentiels mais sans aucun sens), les déformations de la réalité, les faux commentaires, les avis bidonnés, …..

    1. Je suis heureuse que vous souleviez ce point. Il y a en effet une certaine rigueur éthique à adopter si l’on veut encourager le bon fonctionnement de notre métier. Pour cela, il faut souvent faire preuve de pédagogie avec les clients, en détaillant par exemple le processus de travail, ses bénéfices, etc. Certains rechercherons néanmoins toujours la bidouille, ils trouveront des prestataires, mais ce ne sera pas moi ! Il est tout de même satisfaisant de voir des clients déçus par un premier choix low cost se tourner vers quelqu’un de plus exigeant : ils savent que l’investissement sera fructueux 🙂

  3. Attention que dans le titre tu cibles les rédacteurs et les agences éditoriales. Pour moi, les critères ne sont pas les mêmes. Ici, en effet, tu vises le concepteur-rédacteur. La sélection d’une agence se fait aussi sur d’autres critères: la capacité de travail, les compétences complémentaires (architecture de l’information, design, développement, community management, capacité de conseil et rôles: rédacteurs ou chargés de projet éditorial?)…

    1. C’est exact, l’article se concentre plus sur les rédacteurs freelance, un domaine qui me touche de plus près. Je modifie le titre de ce pas !

  4. Par contre, Julie, cela vaudrait le coup, en effet, d’écrire un article à la suite sur les agences… On s’en charge. Merci à toi pour tes articles toujours pertinents et utiles.

    1. Excellente idée. J’ai hâte de le lire 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus