Comment créer une charte rédactionnelle pour vos contenus?

Étiquettes : , , , ,

Créer une charte rédactionnelle est indispensable à la bonne gouvernance de votre ligne éditoriale. Découvrez comment la rédiger sans rien oublier.

C’est fou ce que les entreprises produisent de contenu de nos jours! Les équipes éditoriales gonflent. Les concepteurs-rédacteurs brassent une masse d’informations de plus en plus importante et dense. Les formats de contenus et les canaux de diffusion se diversifient… Inévitablement et à proportion égale, grandit aussi une certaine incohérence des messages. Inévitablement? Pas si vous décidez de créer une charte rédactionnelle.

La charte rédactionnelle est un outil indispensable pour maintenir la consistance de son discours de marque. Un document qui reprend les lignes directrices éditoriales: la tonalité générale, les normes d’adressage, les conventions typographiques. Avec elle, finis les débats stériles, les hésitations et le bruit éditorial. On essaie?

3 principes d’utilisabilité pour créer une charte rédactionnelle

Une charte éditoriale doit être la plus complète possible, mais restez utilisable, agile, facile à prendre en mains et à consulter.

Le document doit ainsi rester digeste et pratique:

  • Pas trop long ni trop lourd, avec un nombre de pages et de méga limité
  • Organisé en sections thématiques, faciles d’accès via une table des matières dynamique
  • Droit au but, sans se perdre en conjectures et digressions

7 sections clés pour créer une charte rédactionnelle

Section 1: Guide de style

Cette première section reprend les règles de bases: usages grammaticaux, normes de ponctuation et conventions typographiques. Pas besoin de réinventer la roue, indiquez simplement un guide de style de référence disponible en ligne.

Par contre, cette section doit comprendre vos exceptions de marque de manière explicite. Comme la question des capitalisations et abréviations dans vos noms de produits ou services. Votre style maison, votre position sur l’usage d’anglicismes. Bref: votre propre grammaire interne.

N’hésitez pas à présenter ces éléments sous forme de questions-réponses directes, pour limiter les risques de confusion.

Section 2: Terminologie

Certains termes propres à votre secteur d’activité ne sont pas forcément universellement reconnus, ou ne font pas consensus sur leur orthographe. Cette deuxième section comprend alors vos conventions sur ces mots jargonnant ou flottants.

Vous officiez en marketing digital? Vous écrivez “e-book”, ou “ebook”? “Email”, e-mail”? Vous dites “usabilité”, ou “utilisabilié”? Réglez toutes ces questions une bonne fois pour toutes.

Plus pratique, vous pouvez organiser cette section sous forme de lexique.

Section 3: Tonalité

Comment vos contenus doivent sonner? Comment souhaitez-vous vous adresser à votre audience? Cette importante section définit le cœur de votre discours de marque. Adressage, tonalité, posture éditoriale et fonctions de marque à activer.

Conversationnel, éducatif, drôle, sophistiqué, irrévérencieux, sérieux? Définissez le tone of voice de vos communications. Veillez à préciser vos recommandations en fonction des canaux de diffusion, et de vos campagnes spécifiques. Et à l’inverse, signifiez aussi ce qu’il ne faut pas faire!

Attention aux différences de perception! Donnez des exemples concrets, en situation pour éviter les erreurs d’appréciation.

Section 4: Personas

Vos profils d’acheteurs sont fortement liés au style et au ton de vos contenus. Cette section reprend dans les grandes lignes les attentes et besoins saillants des buyers personas définis par les équipes de vente et marketing.

L’objectif est de pouvoir identifier leurs points de douleur, la manière dont ils aiment être abordés, les valeurs de votre entreprise auxquelles ils s’identifient.

Vous n’avez pas encore identifié ces profils? Téléchargez notre guide pour construire ses buyers personas.

Section 5: Mise en forme

Cette section est dédiée aux concepteurs-rédacteurs qui procèdent également à l’intégration des contenus. On ne parle pas de faire une charte graphique bis, mais bien d’aborder quelques points relatifs à la mise en forme éditoriale.

Référentiel d’images, règles d’alignement (à gauche, ou à droite) des illustrations, codes couleurs, polices de caractères, utilisation des grasses et soulignement, listes à puces et dispositifs de mise en exergue… Tout ce qui touche au design éditorial.

Limitez au mieux les possibilités de personnalisation, et verrouillez les feuilles de style dans votre CMS pour brider les plus zélés.

Section 6: Matrice des contenus

Cette section fournit une véritable cartographie thématique: quels contenus peut-on aborder? quels contenus faut-il proscrire? Deux questions importantes pour la bonne gouvernance de votre stratégie e-réputation.

Pour les contenus autorisés, fournissez une liste de sources fiables et qui font référence dans votre secteur. Pour les contenus proscrits, procédez à l’inverse avec une liste de mauvaises inspirations et concurrents à ne pas titiller. Mais aussi les sujets controversés (politique, religion) et restrictions légales applicables.

Pour établir facilement cette cartographie, téléchargez notre outil de matrice des contenus.

Section 7: Copyright

Bien citer ses sources, c’est indispensable pour communiquer avec transparence et honnêteté. Cette section fait le point sur les méthodologies de recherches et sourcing, ainsi que sur les mentions de copyright.

Références, maillage vers des sites externes, attributions et citations… Responsabilisez vos concepteurs-rédacteurs avec des règles simples à appliquer.

Soyez concis et fournissez quelques exemples de citations appropriées.

 

Voilà, il ne vous reste plus qu’à… pousser vos rédacteurs à utiliser cette charte rédactionnelle. Vous tomberez certainement sur des récalcitrants, faites-vous une raison. Pour les autres, n’hésitez pas à les impliquer dans sa conception pour recueillir leurs idées et les engager dans son utilisation. Enfin, rendez le document facilement accessible et pensez à le mettre à jour régulièrement!

Créer une charte rédactionnelle, vous y pensez? Déjà fait? Et si on en parlait?

 

Source: How to Create a Writing Style Guide Built for the Web, Hubpost.


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus