Étiquettes : ,

Tout ce que l’on partage et diffuse, influence notre e-réputation. Un tweet peut anéantir une carrière. Pensez-y maintenant pour éviter les problèmes après.

Deux spécialiste en e-réputation ont participé à la conférence professionnelle e-Réputation de ce 17/10/2013: Aurore Van de Winkel et Désiré Dupas. Vous trouverez dans notre compte-rendu les éléments qui nous semblaient les plus pertinents.  Ce compte-rendu n’est donc pas exhaustif.

L’e-réputation: quelques éléments à rappeler

  • La réputation est culturelle : ce qui est acceptable dans un pays peut ne pas l’être dans un autre.
  • La réputation est liée à la cible: ce qui est acceptable pour des fournisseurs peut ne pas l’être pour des clients ou des employés.
  • La réputation se fait sur une personne, un service, un produit, une marque, une société, etc.
  • Il n’y a pas de liens directs entre la e-réputation et la performance : Olivier Strelli a fait faillite alors qu’il avait très bonne réputation. Par contre, le naufrage du bateau Erika n’a jamais porté de préjudice financier au Groupe Total alors que leur réputation était fortement attachée.

L’e-réputation est aussi une réelle source d’opportunités à ne pas manquer!

Comment gérer son e-réputation: 8 étapes-clés

Il existe plusieurs étapes-clés afin d’arriver à une vue globale de la situation. La veille est un élément primordial à mettre en place en amont pour pouvoir établir un état des lieux permanents de la situation. Dans la veille, il faut « viser large » (toutes les cibles et activités possibles) et tous les supports (site, blogs, réseaux sociaux, forums, etc.).

1. Monitorer le web : parle-t-on de moi ou du produit sur Internet?
2. Sur quels blogs, sites ou réseaux sociaux?
3. Quels sont les communautés et les contributeurs influents?
4. Quels sont les sujets influents abordés?
5. Est-ce que mon image est positive?
6. Quelle est l’évolution de mon image?
7. Comment surveiller mes concurrents?
8. Quelle stratégie pour optimiser mon image?

Voici les principaux outils nécessaires à la gestion de l’e-réputation

Certains outils sont payants, et d’autres gratuits. Il s’agit d’une base pour bien commencer à gérer son e-réputation.

  • Google Images pour permettre de trouver sur le web des images en rapport avec un sujet donné
  • Google Tendance pour afficher les tendances de recherches sur le web
  • talkwalker pour monitorer et vous alerter à partir du contenu des réseaux sociaux
  • Klout pour connaître votre influence sur les réseaux sociaux et la monitorer
  • netvibes pour mettre en place des tableaux de résultats pour soi ou ses clients
  • mention pour la veille, l’alerte et la gestion

Pourquoi Twitter est-il si important pour l’e-réputation?

La communauté Twitter est nettement plus pertinente pour l’e-réputation que Facebook. Ceci s’explique par la nature de leurs échanges et de leurs cibles respectives. Sur Twitter, on retrouve une communauté d’influenceurs: ils sont globalement moins nombreux mais davantage experts. Sur Facebook, on compte une très large communauté mais nettement moins influente.

Deux cas classiques d’e-réputation

  1. Greenpeace contre Kit Kat de Nestlé: la communauté a forcé Nestlé à revoir sa chaîne de production afin de respecter l’environnement vital des singes.
  2. Effet Streisand et une photo censurée de François Hollande. Lorsqu’on annonce que l’on retire une photo sur le web, cela attise l’attention sur la photo.  La communauté a été encore plus intriguée par ce retrait.
Nous remercions la société Belfius Bruxelles-Anderlecht SCRL pour l’invitation.

Commentaires

  1. Bonjour Gaëtane, un bon outil est un outil qui s’améliore en permanence n’est-ce pas? 🙂 En plus de recevoir les alertes par mail ou par flux RSS il vous est désormais possible avec Talkwalker Alerts de les visualiser et les gérer au sein même de HootSuite pour un monitoring et un partage d’infos intéressantes en temps réel. Et bien entendu, ça reste gratuit 😉 Plus d’info sur http://bit.ly/1b4hBjk

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus