Étiquettes : , ,

 

Le travail de copywriting dans la rédaction web, bien connu des Anglo-saxons, est souvent un souci mineur dans les pays francophones. Chez nous le design passe encore avant les contenus, même si les choses bougent enfin. Le seul avantage ? Les webdesigners ont défriché le terrain pour nous. Qu’ont-ils à nous apprendre ?

 

1.      Un pour tous

Ce que les webdesigners savent : Définir son color scheme et s’y tenir vous épargne l’effet sapin de Noël.

Ce qu’on en tire : Choisissez votre ton et gardez-le, ou vous perdrez vite votre lecteur (et votre crédibilité).

 

2.     Fini les années disco

Ce que les webdesigners savent : Ce qui clignote fait fuir.

Ce qu’on en tire : Pour moi l’équivalent d’un design qui pique les yeux, c’est l’utilisation massive de mots du type « offert », « gratuit », et des injonctions comme « inscrivez-vous vite pour gagner maintenant ». Bref de tout ce qui hurle copywriting des années 90.

 

3.     Less is more

Ce que les webdesigners savent : la justesse du visuel tient à peu. Un pixel de plus et vous êtes aussi laid qu’un WordArt.

Ce qu’on en tire : Sabrez tous les passages inutiles, arrachez les adjectifs superflus, laissez vos verbes respirer tranquille. Vous hésitez à enlever cette phrase ? Faites-le.

 

Les marques qui se distinguent par un copywriting ciselé en ont pour leur investissement : Ikea, Michel et Augustin, Innocent…

4.     S’inspirer n’est pas tricher

Ce que les webdesigners savent : Web 2, skeuomorphisme, flat design, les tendances en webdesign se succèdent vite. Dans 2 ans tu seras ringard.

Ce qu’on en tire : Il y a aussi des modes dans le monde de la conception-rédaction web.  Repérez-les et tirez-en le meilleur pour faire évoluer votre style d’écriture.

 

5.     La rature du génie

Ce que les webdesigners savent : Un bon design ne ressemble plus à sa première esquisse. Il a fait du chemin, à grands coups de révisions.

Ce qu’on en tire : Écrivez. Éditez. Laissez poser. Éditez, éditez, éditez. Laissez poser. Éditez. Envoyez.

 

Merci à Blandine de Graphical Ink., pour ses conseils sur le webdesign et pour l’illustration !

 

 


Commentaires

  1. Avatar phil dit :

    Comme c’est bon et utile de lire cela. Dites-moi : Ikea et son slogan ‘pourquoi toujours offrir un livre’, vous trouvez cela bien trouvé ? Moi pas du tout.

    1. Merci Philippe. J’ai trouvé la campagne Ikea assez bien trouvée et amusante, mais les libraires n’ont pas été du même avis !

  2. Article très intéressant ! C’est marrant de voir à quel point telles ou telles « règles » peuvent être retranscrites d’un domaine à un autre (en communication du moins).

    Vous avez bien raison sur le fait que le copywriting évolue constamment. Certains apprentis copywriters l’oublient en utilisant des formules passées de mode parfois depuis 20 ou 30 ans ! Mais je crois qu’on a tous fait ce genre d’erreurs à nos débuts 🙂

    Alexis Guillaud

    1. Merci Alexis ! Oui, les règles tiennent en fait souvent du bon sens (et des modes), d’où une certaine transversalité. C’est agréable d’échanger sur ce type de points avec d’autres métiers créatifs, je crois qu’on ne prend pas assez le temps de le faire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus