Protection des identifiants Web-We Are the Words

Étiquettes : , ,

Vous avez du mal à mémoriser vos identifiants Web? Vous ne savez pas comment protéger vos accès? Un article simple, mais efficace, vous éclaire.

90% des internautes choisissent des mots de passe vulnérables. La raison? Une kyrielle d’identifiants Web peu originaux et tous similaires les uns par rapport aux autres. Il est vrai que plus on en a, plus il est difficile de tous les retenir…

Ces chiffres sont issus d’une étude publiée par Deloitte en février dernier.

Des mots de passe à répétition

D’après cette même étude, l’internaute peut retenir en moyenne jusqu’à 7 mots de passe différents. Au-delà, nous manquons parfois d’ingéniosité quand il s’agit de protéger nos accès. Saviez-vous que près de 10% des usagers combinent juste la suite de chiffres 123456 pour préserver leurs identifiants Web? Affolant, non? Et c’est d’ailleurs sur les terminaux mobiles (tablettes et smartphones) que le risque est encore plus accru; les caractères spéciaux étant plus difficiles à saisir.

Des astuces basiques

Tout d’abord, variez vos mots de passe: pour chaque identifiant Web, créez-en un nouveau (ou une variante d’un existant). Mieux vaut se faire pirater un compte une fois plutôt que tous en une seule fois. Et si vraiment vous craignez de les oublier, notez-les en lieu sûr dans un carnet.

Choisissez des mots de passe que vous êtes le seul à posséder: oubliez donc le nom de votre chat, votre date de naissance, et autres évidences du même acabit. Enfin, évitez d’enregistrer automatiquement vos identifiants Web sur votre navigateur Firefox ou Chrome. Le système est pratique, mais périlleux quand on partage un PC à plusieurs.

Un danger relatif d’un site à l’autre

Pour les sites Web qui exigent un niveau de sécurité élevé (comme PC banking), préférez un mot de passe complexe et différent. Pour les sites Internet d’une importance moindre, optez pour un mot de passe de bon niveau. Quant aux autres sites dont le risque est négligeable, un mot de passe simple suffit.

Des trucs mnémotechniques à niveau

Variez autant que possible vos mots de passe pour chacun de vos identifiants Web. Mieux se faire pirater un compte une fois plutôt que tous en une seule fois.

Attardons-nous un petit peu sur les procédés. Trois méthodes pour trois niveaux de sécurité:

  1. Une suite d’au moins six chiffres ou six caractères: fkpstch ou 11166 Moyen 
  2. Une suite aléatoire d’au moins 8 caractères alphanumériques: cset27yx Bon
  3. Une suite aléatoire d’au moins 10 caractères alphanumériques avec des symboles: x6f_7#-9jflkop_zcv4m&5 Très bon!

Autre astuce méthodique et facile à retenir: faites une phrase contenant des nombres et placez les initiales à la suite de ces nombres et des mots. Exemple: Fanny boit deux thés froids dans une tasse d15 centimètres dhaut donne fb2tfd1td15cdh

 

Alors maintenant, vous ferez plus attention, promis? N’hésitez pas à partager avec nous vos autres trucs et astuces pour protéger nos identifiants Web!


Commentaires

  1. Loïc Blandin dit :

    Et combien choisissent « mot de passe » comme mot de passe ?

    1. Haha, certainement bien plus qu’on ne pourrait le croire 😀

  2. Kaféine dit :

    Le mieux à mon sens, c’est d’utiliser un password manager. C’est l’équivalent du fichier word qu’on a tous fait avec tous nos comptes et mots de passes, mais tout est enregistré de manière cryptée. Comme ça on a des mots de passe sécurisés, qu’on peut changer régulièrement, et on n’a pas à les retenir.

    Moi j’utilise Keepass, il est open source et gratuit, et on peut protéger l’accès à ses identifiants par un mot de passe (il n’y a plus que celui-ci à retenir du coup ^^) ou par une clé de cryptage (un fichier qu’on enregistre dans une clé usb ou son téléphone, et sans lequel l’accès au fichier principal est impossible).

    Je l’avais présenté ici, pour ceux et celles que ça intéresse:
    http://www.kafeinemarketing.com/protection-informatique/

    Prenez le temps de l’installer et de le configurer, et vous ne voudrez plus vous en passer.

  3. Bonjour Kaféine,

    Merci beaucoup pour votre commentaire. Je trouve que votre article est vraiment très intéressant. Voilà un truc en plus que je vais pouvoir ajouter à ma petite boîte à outils.

    Bonne fin de journée et à très bientôt 😉

  4. Asigurari dit :

    Beneficial details. Fortunate myself I found your web site unintentionally, using this program . pleasantly surprised the reason that chance didn’t occurred upfront! My partner and i bookmarked that.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus