Étiquettes :

Le contenu doit-il précéder le design ou vice versa ? La question nourrit des débats animés sur le Web. Idéalement, tout designer devrait avoir une perception du contenu du futur site avant d’entreprendre la création des lay-outs. Pourtant, c’est encore trop rarement le cas.

Une des raisons est liée à l’organisation même des projets Web. Dans la plupart des cas, le client ne dispose pas du contenu au moment où démarre le processus de création.En effet, l’équipe rédactionnelle (interne ou externe) intervient généralement en parallèle avec l’équipe de création graphique, comme l’illustre le processus suivant :

  1. Réflexion stratégique
  2. Rédaction du cahier des charges (account manager)
  3. Création : contenu (copywriter) – Graphisme (art director)
  4. Intégration du design (webdesigner programmeur)
  5. Dynamisation (web developper)
  6. Intégration du contenu (webdesigner intégrateur)
  7. Contrôle qualité (Quality manager)

Or ce chevauchement des tâches pose plusieurs difficultés de part et d’autre. Car le travail du designer a une influence sur le contenu et le contenu lui-même détermine en partie l’aspect visuel du site. Quels sont les facteurs du contenu qui influencent le design et vice versa ?

  • La charte graphique (classes css, styles, formatages,…)
  • La taille des champs (titres, sous-titres, accroches, contenus,…)
  • La longueur des pages
  • La structure de navigation
  • La nature du contenu (plutôt textuel, graphique ; 2 niveaux de contenus : micro & macro contenu sur une même page, etc.)
  • Les contenus multimédia (son, images, vidéos)

Le problème se pose également différemment selon que le contenu est de nature statique ou dynamique.

Le cahier des charges, un outil clé

Le cahier des charges est un document essentiel. Bien rédigé, il permet au rédacteur et au graphiste de travailler « sur la même longueur d’onde » et d’anticiper un certain nombre de problèmes.

Le cahier des charges apporte des précisions essentielles concernant :

  • Les objectifs du site et son public cible
  • Les types de contenu et/ou service
  • L’architecture de l’information
  • La navigation
  • Les contraintes techniques

Enfin, l’équipe rédactionnelle et les graphistes devront s’entendre sur un « tone of voice » et un « look & feel » cohérents avec l’univers du public ciblé.

Le contenu est roi

Toutefois, comme le dit l’adage : « Content is king ». Chacun devrait avoir à l’esprit que l’on communique avant tout à travers son contenu. Sur le web, l’internaute est à la recherche d’informations ou de services. Le premier rôle du designer est donc defaciliter l’accès au contenu.

Dans certains cas, par exemple, s’il s’agit d’un site de designer ou d’un artiste visuel, l’aspect graphique se confond avec le contenu. Le design revêt alors une importance capitale tant la fonction visuelle et informative ne font plus qu’un.

Pour en savoir plus :
//www.zeldman.com/2008/05/06/content-precedes-design/
//www.contentblog.net/content-first-or-design/


Commentaires

  1. Bonjour,

    D’où la nécessité surtout de différencier : architecture de l’information/ergonomie et graphisme.

    Cela permet déjà d’orienter les travaux de production éditoriale.

  2. Ping : Ecrire pour le Web » Blog Archive » Idemmatic 2009 - téléchargez ma présentation !
  3. Avatar référencement internet dit :

    Article fort intéressant, Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus