Faute d'orthographe: faux problème ou vrai débat?

Étiquettes : , ,

La faute d’orthographe: vrai problème ou faux débat? Cela fait mauvais genre, avouez-le. Et cela se soigne! Prenons les 5 fautes d’orthographe les plus courantes.

Crédit image: Lafoliekilometre.org

Vous aussi, vous avez la hantise de la faute d’orthographe? Difficile d’y échapper, pourtant: la lecture à l’écran, l’instantanéité des contenus, l’assistanat des correcteurs orthographiques… sont autant d’excuses à ce mal du siècle. D’ailleurs, c’est un sujet fréquemment abordé sur ce blog, celui de l’orthographe. Mais, en lisant cet article, un de plus, il se peut que vous en corrigiez certaines, pour de bon.

Il y a 69% d’erreurs orthographiques supplémentaires en 20 ans — Le Figaro.fr étudiant

La faute d’orthographe par excellence: confondre a et à

Cette erreur compte parmi les fautes d’orthographe les plus répandues. Confondre le verbe conjugué et la préposition. Gardez à l’esprit que « a » est la conjugaison du verbe avoir au présent de l’indicatif. On utilise « à » avec accent pour indiquer le rapport entre deux éléments d’une phrase. Il s’agit d’une préposition. Pour éviter cette faute, n’hésitez pas à passer rapidement à l’imparfait. Vous verrez ainsi la différence.

Écrire les adverbes à rallonge avec -ment

Il n’est pas toujours évident de connaître le nombre de « m » qu’il faut mettre dans les adverbes à rallonge tels que fréquemment ou incontestablement. Pour faire simple, lorsque le son « a » précède la syllabe –ment, on met deux « m ». C’est par exemple le cas de « fréquemment ». Si elle est précédée du son « e » ou vous ne mettez qu’un seul « m » comme « incontestablement ».

Accorder les adjectifs de couleur

C’est aussi une faute d’orthographe très courante. La règle est simple : lorsque les adjectifs indiquent uniquement des couleurs, vous devez les accorder. Ceux qui sont des noms communs ne s’accordent pas. On a par exemple taupe et marron. Cependant, il existe des adjectifs qui sont des noms communs et qui doivent s’accorder en genre et en nombre. C’est le cas du rose, le mauve, le pourpre, le fauve et l’écarlate.

Mettre un « s » sur cent ou mille

Ce que vous devez retenir c’est que les valeurs numériques restent invariables excepté vingt et cent. Ceux-ci prennent un « s » dès lors qu’ils sont multipliés et ne précèdent pas un autre chiffre. Un exemple pour vous éclairer : on écrit quatre-vingt-six, quatre-vingts, cent deux et six cents. Vous devez aussi mettre un « s » sur million et milliard puisqu’ils sont considérés comme des noms.

Employer « ce » à la place de « se », ou inversement

Tout d’abord, il faut noter que « ce » est un pronom démonstratif et « se », un pronom possessif. Nombre de personnes ont du mal à choisir entre ces deux pronoms. Si le verbe se rapporte au sujet, on met « se ». Par exemple, « le texte s’achève ». Si le sujet peut être remplacé par celle-ci, celui-là, ceux-ci ou celui-ci, on utilise « ce ». On applique également ces règles pour faire la différence entre « ça » et « sa ».

On trouve souvent ces fautes d’orthographe dans les CV, les lettres de motivation, les courriers électroniques et bien d’autres écrits encore. Suivez nos conseils, vous ne commettrez plus d’erreurs d’orthographe dans votre rédaction.

[Bonus] Confondre le futur et le conditionnel

Une petite dernière pour la route ? Nous pouvions résister à la tentation de rappeler que de nombreuses personnes, également, mettent un « s » à la 1e personne du singulier du futur simple de l’indicatif. Or ce « s » est réservé au conditionnel présent. Certes, le futur et le conditionnel se forment de la même manière, à partir de l’infinitif du verbe. Mais la prononciation est légèrement différente. Le futur a un son [é] légèrement fermé tandis que le conditionnel à un son [è] ouvert. Dans la graphie, ce son se traduit par la présence ou non du « s ». Comparez les terminaisons entre le futur et le conditionnel:

  • pour le futur : j’écrirai, tu écriras, il écrira, nous écrirons, vous écrirez, ils écriront
  • pour le conditionnel : j’écrirais, tu écrirais, il écrirait, nous écririons, vous écririez, ils écriraient

N’hésitez pas à nous partager vos erreurs et, surtout, vos moyens pour les corriger !


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus