Un même discussion sur plusieurs plates formes

Étiquettes : , , ,

Si je lance le sujet #talkingEPW, je peux accroître ma visibilité et débattre de mon sujet sur plusieurs plates-formes en même temps. C’est plutôt pas mal.

Les #hashtags, ou #mot-clics, ont fait leur apparition sur Twitter. Depuis, on les utilise aussi sur Instagram, Facebook, Google + et bientôt sur Google Search (liés aux hashtags de Google +). Ils permettent de regrouper ce que le public partage par sujets de conversation, et donc, de naviguer par topics (pour votre veille, par exemple).

Certains y voient un pic de pollution sur Internet. Moi j’y vois l’opportunité de pouvoir mener la même discussion sur plusieurs canaux à la fois. Bon pour votre visibilité, votre viralité et donc, pour votre référencement. Pourvu qu’ils soient bien rédigés, bien sûr.

Un nouveau mode de navigation

Un blog bien conçu est doté d’une bonne taxonomie qui facilite la navigation transversale (ou navigation par mots clés). Vous avez donc créé une série de termes qui permettent de regrouper vos articles par sujets.

Imaginons un peu que cette mécanique s’étende à l’ensemble du Web.
Il est déjà possible d’intégrer les # (hash) aux URL. En plus de limiter le duplicate content, cela permet:

  • La canonicalisation (à mes souhaits) d’une URL (ne montrer qu’un seul contenu et centraliser le page rank dessus)
  • L’affiliation (certains outils de tracking fonctionnent beaucoup mieux avec le hash qu’avec le point d’interrogation)
  • L’indexation limitée (aux contenus que vous choisissez)

En utilisant les hashtags sur d’autres canaux que Twitter, l’utilisateur pourra bientôt naviguer de la même façon que sur votre blog. Internet ne fonctionnera plus uniquement à la demande, mais aussi à la proposition.

Bien rédiger votre #hashtag

Pour créer un bon topic, il faut bien rédiger votre hashtag. En bref, si vous utilisez #commentlancerunsujetdediscussionsupercoolsurplusieurscanauxenmemetemps, personne ne comprendra. Voici quelques règles de base:

  • Utilisez des expressions simples. Pas plus de deux mots. Vous pouvez les capitaliser pour faciliter la lecture. (utilisez #RedactionWeb plutôt que #redigerpourleweb)
  • Utilisez des termes relevants, fréquents, mais concurrentiels (comme pour vos mots-clés)
  • Capitalisez sur l’existant. Repérez les hashtags populaires et employez-les. Si vous en avez déjà crée un qui se rapporte à votre sujet, réutilisez-le.
  • Evitez les caractères spéciaux. Les accents, par exemple, ne sont pas pris en compte. Votre topic fonctionnera beaucoup mieux s’il peut être lu sans.
  • Evitez d’#utiliser des #hashtags pour #chaque #mot. C’est moche et ça ne sert à rien.

Cross-Talking – Une discussion sur plusieurs médias

Dans cet article de blog, j’utilise le hashtag #talkingEPW en créant un lien vers la plateforme de mon choix (ici, je vous renvoie vers Google +). Maintenant, vous pouvez non seulement laisser votre commentaire ci-dessous, mais aussi sur Google +.

Bientôt, cela me permettra d’être mieux référencé puisque les hashtags Google + seront intégrés à Google Search.

Je partage ensuite mon sujet sur Twitter. Je lie mon compte Twitter à mon profil Facebook. En tweetant la mention #talkingEPW, je continue donc la discussion sur ce dernier.

Bref. En quelques minutes, je peux promouvoir le sujet de mon article et accroitre son potentiel viral. Pas mal, non ?
Parlons-en sur Twitter.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus