Étiquettes : , ,

Pourquoi, pour qui, comment, tenir un blog ou être sur les réseaux sociaux en politique? Toutes les réponses dans la stratégie éditoriale…

Tenir un blog ou être présent sur les réseaux sociaux devient une mode en politique, c’est bien mais il est alors nécessaire d’élaborer tout un plan stratégique en amont. Sans quoi, la démarche est tout à fait inutile et superficielle. Une stratégie éditoriale offre à l’homme ou à la femme politique un groupe fervent, une communauté de soutien et d’idées: une e-réputation politique digne de ce nom.

Quand la communication rencontre la politique

Le marketing politique, c’est un ensemble de méthodes et de médias que les politiques utilisent pour définir leurs objectifs, leurs programmes et ainsi influencer le comportement des (é)lecteurs.

De part et d’autre, la toile engage à la transparence, la suggestion, la modération et à la réaction.


Les fondamentaux du marketing

Vous l’aurez compris, les piliers de base du marketing sont transposables à la politique. Voyez plutôt:

  1. Le produit; le candidat comme une marque doit être porteur d’un message, son programme.
  2. La promotion;  c’est l’annonce, la garantie, autrement dit des engagements et des promesses.
  3. La place (the place en anglais: la distribution) ou les lieux que le candidat fréquente pour diffuser ses idées.
  4. le prix; il représente les partisans, les militants, les citoyens, l’ensemble des électeurs à conquérir.

Une stratégie bien rodée

Avec lavènement du Web 2.0,  la communication politique classique est maintenant associée aux techniques usuelles du marketing. Il s’agit de:

  1. Connaître ses électeurs (les cibles)
  2. Soigner son image (le packaging, l’emballage)
  3. Concentrer sa campagne autour d’ un thème central (le slogan)
  4. Soigner ses relations avec la presse (pour la notoriété)
  5. Faire des promesses (les objectifs)

Le blog et les réseaux sociaux, pourquoi?

Nombreux sont les responsables politiques présents sur la toile mais qui n’engagent jamais le débat. Si une bonne stratégie est au préalable bien définie, les blogs et les réseaux sociaux rapprochent le responsable politique de ses électeurs.

Le Web 2.0 ouvre le débat à tous et tout le temps, les critiques positives comme négatives sont donc enrichissantes et permettent alors de tester les idées. De part et d’autre, la toile engage à la transparence, la suggestion, la modération et à la réaction.

Conclusion

Une stratégie bien ficelée permet d’atteindre non seulement les médias traditionnels mais aussi les influenceurs du Web; des leaders d’opinion d’un genre nouveau.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus