Étiquettes : , ,

Je vais enfoncer des portes grand ouvertes. Mais à rencontrer au jour le jour des pages Web qui ne sont absolument pas optimisées pour une lecture à l’écran, on se demande s’il n’est pas bon de rappeler parfois les rudiments qui font notre métier. Il sera donc question aujourd’hui de balayage et donc de lisibilité.

Nous ne lisons pas de la même manière sur un écran que sur une feuille. Le grand gourou de l’ergonomie Web, Jakob Nielsen, ne cesse de le répéter : écrire pour le Web nécessite, avant même le talent d’écriture, la maîtrise de quelques règles issues des comportements de l’utilisateur face à un écran d’ordinateur.

L’internaute n’est pas un lecteur !

Nielsen a observé le trajet de l’œil sur une page en ligne. Résultat : les internautes ne lisent pas: ils « balaient » les pages. Ainsi, 79% des utilisateurs « balaient » la page contre seulement 16% qui la lisent mot à mot.

La règle des trois R

Dès lors, pour être lisibles, vos contenus Web doivent, selon le grand théoricien de la lisibilité, répondre à la règle des trois R

  • Résumer
  • Restructurer
  • Réécrire

Résumer revient à réduire son texte de 50 % pour qu’il devienne balayable rapidement à l’écran ;

Restructurer consiste à reconstruire son texte en faisant apparaître plusieurs niveaux de lectures, soit :

  • Micro-contenu et macro-contenu, ou
  • Conclusion, puis développement, puis détails

Réécrire implique de s’adapter à « la voix du Web« , active, dynamique et simple : une sorte de voix entre l’oral et l’écrit.

Plus d’infos:


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus