Étiquettes : ,

On n’imagine pas toujours le (nécessaire) pouvoir du contenu dans un projet Web. Certains croient que le contenu, ce sont les « tartines » sur les pages. Certes, le contenu habille le site et lui donne sa substance. Mieux encore, le choix du contenu donne le « tone of voice », détermine la crédibilité et la visibilité du commanditaire et, les clients l’oublient parfois, contribue à faire connaître le site dans l’immensité de la Toile, voire à l’y faire survivre. Petit aperçu de la force du contenu…

Tout projet de site Web doit pour pouvoir assurer un ROI correct et exister sur la Toile:

– Générer du trafic
– Autonomiser l’utilisateur dans son utilisation du site
– Fidéliser l’utilisateur au site et au client
– Familiariser l’utilisateur au site et au Web
– « Vendre » et faire vendre par l’utilisateur
– …

De mon point de vue (c’est à dire aussi dans mon champ de travail), le contenu a son mot à dire dans les quatre piliers qui constituent un projet de site Web, qui réponde aux objectifs ci-dessus:

  1. L’architecture de l’information
  2. La stratégie éditoriale
  3. Le design
  4. La technologie

L’architecture de l’information

L’architecture de l’information c’est la structure conceptuelle définissant les emplacements et les interactions des différents contenus d’un site Web, d’un intranet ou d’un extranet afin d’aider les utilisateurs à trouver et à gérer les données. En d’autres mots, elle va nous permettre de :
– Segmenter les utilisateurs
– Segmenter les « produits »
– Faciliter l’accès à l’information
– Faciliter la navigation

La stratégie éditoriale

La stratégie éditoriale se base sur le contenu Web proprement dit. Elle est rendue nécessaire par la difficulté de trouver et d’exploiter efficacement des informations stratégiques mais volatiles et souvent coûteuses à obtenir.

Elle vise donc à fournir des outils et dispositifs qui permettront d’aiguiller rapidement les utilisateurs vers les informations pertinentes, notamment en favorisant les liens entre les types de contenus, entre la communication off line et on line, entre la communication sur le site Web et via les autres modes, dont la messagerie électronique (newsletter).

Pour pouvoir être optimal et utilisable, le contenu Web doit répondre à certaines exigences :
Des textes courts et simples
Des textes référençables par les moteurs de recherche pour les utilisateurs (les mots clés sont les mots de l’utilisateur)
Des textes adaptés aux CMS (content management systems)
Des textes fiables et « réalistes » : témoignages, visuels, vidéo, évaluations par les utilisateurs, avis d’experts, etc.

Le design

L’expression design est un raccourci de design graphique Web, calque morphologique du terme anglais graphic design, lequel a le sens de « graphisme ».

Cette expression désigne, sur un plan technique, l’exécution d’éléments graphiques, ce qui ne rejoint pas la notion définie ici.

Sur un plan plus abstrait, le terme anglais design signifie, en français, « mise en œuvre d’idées créatrices lors de l’élaboration d’un projet ». C’est à ce dernier sens que le terme Web design fait référence.

La technologie (Web)

Par technologie, nous entendons les fonctionnalités que permet aujourd’hui le Web dans ses applications :

  • Un calendrier en ligne des événements, formations, etc.
  • Une fonctionnalité Blog pour les actualités et le référencement dans la niche
  • Une newsletter pour la fidélisation des utilisateurs
  • Une FAQ ou une knowledge base actualisée régulièrement, pour répondre aux demandes pratiques de l’utilisateur.
  • Une fonction de recherché avancée mais propre et exclusive aux services & produits du site Web en question.
  • Une fonction de contact élaborée (active et passive) pour soulager les temps et resources des appels téléphoniques.
  • Une page d’accueil personnalisable (façon Netvibes)
  • etc.

Commentaires

  1. solutionsredaction dit :

    Et j’ajouterai qu’un contenu Web stratégiquement travaillé est un formidable levier de référencement pour un site Web. Sinon pourquoi dirait-on que Google aime le texte ? J’aime en tout cas ta façon de schématiser les propos caricaturaux de ceux qui ne comprennent pas les enjeux de l’écrit Web : « Certains croient que le contenu, ce sont les “tartines” sur les pages ».
    D’où une sorte de dépréciation du métier de concepteur-rédacteur on & off line pour quelques personnes peu éclairées…
    Continue en tout cas à alimenter ton blog de cette manière, chacun de tes articles vient poser mes idées et m’apporter des détails auxquels je n’aurais pas forcément pensé. A quand un bouquin ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus