Kellog's Tweet Shop

Étiquettes : , ,

Ouvrant à d’immenses possibilités communicationnelles, les médias sociaux sont d’excellents « moyens de paiement ». Zoom sur quelques Success Stories.

Ce n’est pas ce que vous savez qui compte, mais qui vous connaissez. Ce vieil adage populaire n’est il pas parfaitement d’actualité, à l’heure où les médias sociaux battent leur plein, tant dans le secteur privé, qu’entrepreneurial?

On ne vante plus la puissance des réseaux sociaux. Ceux-ci sont devenus une réalité sociale incontournable et un élément indispensable de l’image des entreprises. De nombreuses enseignes l’ont bien compris et usent de la viralité contre ‘rétribution’…

‘Payer’ via les médias sociaux: « Success Stories »

Les médias sociaux sont devenus une réalité sociale incontournable et un élément indispensable de l’image des entreprises.

Kellogg’s, le social qui croustille

À commencer par Kellogg’s, qui avait ouvert à Londres un pop-up store pour promouvoir sa nouvelle gamme de Special K. Seule monnaie d’échange acceptée contre un paquet de Cracker Crisps? Le tweet! Avec plus de 150.000 impressions, le succès fut retentissant. À souligner que le célèbre céréalier est la première enseigne a avoir ouvert un espace réel, acceptant exclusivement la monnaie sociale.

Marc Jacobs Tweet Shop

Marc Jacob’s, le tweet ‘mode’

Dans la même lignée, le créateur Marc Jacobs a ouvert, à l’occasion de la dernière Fashion Week new-yorkaise, une boutique éphémère où seuls les tweets, posts Facebook et photos Instagram étaient acceptés comme monnaie d’échange. Ces publications autour du sujet #MJDaisyChain sur les réseaux sociaux ont ensuite été projetées sur un mur du pop up store. Ce qui poussait les participants à donner le meilleur d’eux-mêmes. N’est-ce pas là un moyen ultra tendance pour une marque d’accroître sa notoriété?

BOS, les #can’s

À l’occasion de la sortie d’un nouveau thé glacé, la marque sud-africaine BOS a réalisé une opération promotionnelle assez sympa. Elle a fait installer dans un centre commercial un nouveau type de distributeur de boissons, délivrant uniquement avec un tweet. Une manière assez fun de payer sa canette!

[youtube //www.youtube.com/watch?v=mzUXa6JThVQ&w=400&h=225]

Innocent Drinks, Tweet for a seat

Lors des derniers Jeux Olympiques, la marque de smoothies Innocent Drinks avait lancé « tweet for a seat ». Pour participer et avoir la chance d’assister à l’évènement sportif, les consommateurs devaient envoyer un tweet original et créatif mentionnant la personne qu’ils souhaitaient emmener aux JO. La marque a sélectionné un gagnant par jour, pendant 2 semaines. Un excellent moyen de faire sa pub, n’est-ce pas?

Pay with a Tweet, l’application

Dans le même esprit de viralité contre rétribution, l’application gratuite pay with a tweet permet de télécharger un produit à quiconque voudra bien en parler sur Twitter ou Facebook. En effet, pour accéder à votre contenu, les internautes doivent partager l’information en la tweetant. Ce qui, comme pour les exemples cités ci-dessus, provoque un effet domino, puisque chaque personne intéressée partage l’information auprès de son réseau. La preuve en est: lors du lancement de l’application, mise en place pour booster la vente du livre Oh My God What Happened And What Should I Do?, celle-ci a généré plus de 13.000 téléchargements et tweets en quelques jours seulement!

Vous avez d’autres exemples du style à nous donner? N’attendez pas pour les partager avec nous!


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus