Advertorial: We will WAW your content

Étiquettes : , , , , , , ,

Sur Internet le contenu est Roi. Avec le Native Advertising, le contenu doit être ROI (Return on Investment). L’idée n’est pourtant pas vraiment neuve.

Depuis 2012, beaucoup en parlent comme d’une révolution: le Native Advertising. Des contenus publicitaires intégrés aux contenus éditoriaux. Perso, le terme me fait penser à « Native American ». Moi j’appelle les Indiens des Indiens et le Native Advertising de l’Advertorial (ou de l’Informercial, comme en publicité).

Native Advertising = Advertorial

Pour susciter l’intérêt, il faut être intéressant. Merci Captain Obvious !

Le Native Advertising est du marketing de contenu Web. C’est quand un article est adapté ou personnalisé pour une marque ou un produit (avec la pub autour). Quand un utilisateur cherche des informations en ligne, il peut donc les trouver grâce à l’annonceur.

En pub on appelle ça de l’informercial
Vous en avez sûrement déjà croisé dans certains magazines. En print, les infomerciaux sont des publicités mises en pages comme des articles pour vanter un produit à l’aide de contenus informatifs (ou info-commerciaux).

Depuis 2012, Native Advertising est le nouveau buzzword. Soudainement, le Marketing semble avoir compris que pour être écouté, il faut être intéressant. Quelle trouvaille !!!

Et si on inventait le fil à couper le beurre ?

Me piquez pas l’idée, hein ?

Un peu comme au lancement des chaines YouTube ou des Fan pages Facebook, tout le monde veut du content marketing sans trop savoir pourquoi ni comment. Alors bien sûr que ça marche! L’Advertorial, c’est de l’Editorial démagogique (et c’est probablement plus vieux que le fil à couper le beurre).

Chez WAW on pratique la stratégie éditoriale avec du contenu à valeur ajoutée pour l’utilisateur, pas pour nous. Un peu pour les mêmes raisons qu’on préfère le SEO au SEA. Comme l’explique l’article d’Hélène, il y a ce qui est bon pour votre visibilité et ce qui est bon pour la fidélisation.

Le Native Advertising, ou Advertorial, ça me semble aussi fin que cette grosse phaute d’orthographe dans mon titre H2 beaucoup trop long. Si vos informations se rapportent toujours à vos produits, votre cible détectera la supercherie et ne reviendra pas

Associer du contenu aux pubs qu’il y a autour permet de susciter l’intérêt des utilisateurs. C’est effectivement moins intrusif qu’une campagne de pub classique. Mais j’ai un peu peur qu’à la longue, la valeur ajoutée des contenus proposés par les marques ne soit plus gratuite. Que les informations fournies ne soient utiles qu’à ceux qui adhèrent à la marque. Dans les agences de publicité, les copy rédigent et beaucoup d’accounts (les commerciaux) reformulent avec leur client au téléphone. J’ai toujours trouvé que c’était une erreur.

En optant pour une véritable stratégie de contenus à valeur ajoutée pour la cible (pas pour vous, ni pour la marque), votre cible revient et vous capitalisez sur le long terme. C’est comme ça qu’on fidélise ces clients.

 

Si je vous dis que pour aller plus loin, vous pouvez nous contacter à [email protected]
vous la sentez ma grosse infomerciale ???


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus