Des visiteurs qui ne sont pas perdus

Étiquettes : , ,

La page 404 est presque toujours la page sur laquelle le taux de rebond est le plus élevé. Avec une page 404 optimisée, vos visiteurs ne seront plus perdus.

De nombreuses déviations existent pour éviter la 404. Après une refonte par exemple, la meilleure est d’utiliser un plugin de redirection (301). Cela dit, je trouve que dans bien d’autres cas, une page 404 est bien plus efficace.

La plupart de vos utilisateurs cherchent quelque chose de précis sur votre site. Avec une redirection non avisée, on a juste l’impression de ne pas arriver où on voulait aller. C’est encore plus énervant quand on revient directement sur la page d’accueil.

Pourquoi 404 ?
D’après la légende, Des chercheurs du CERN, en Suisse, possédaient un serveur qu’il fallait sans cesse relancer. Et pour le relancer, ces chercheurs devaient souvent se déplacer dans la pièce où il se trouvait:
le bureau 404.

Mais la vérité est ailleurs, et pas dans un autre bureau. L’erreur 404 est numérotée suivant un classement précis de codes d’erreurs.

Ainsi, il est beaucoup plus malin d’avoir une page 404 optimisée et imaginée comme une landing page. Une sorte de rond-point à partir duquel l’utilisateur choisit lui-même où il souhaite être redirigé.

Et voilà comment.

• Informez tous vos premiers venus

Rédigez un message personnalisé. Ne vous contentez pas d’une seule page 404. Votre utilisateur est frustré, mieux vaut donc le rassurer et surtout, lui expliquer pourquoi il n’a pas ce qu’il demande. Créez donc plusieurs messages (page supprimée, serveur à l’ouest, etc.) et si possible, de façon originale.

• Laissez les panneaux à leur place

Créez votre page 404 comme n’importe quelle autre page de contenu de votre site. Non seulement vous minimisez l’erreur mais en plus, en laissant tous les éléments de navigation là où ils sont, vous laissez beaucoup plus d’embranchements vers vos autres pages.

• Misez sur le contenu

Lorsque c’est possible, rédigez un contenu général sur la rubrique demandée. Vous y glisserez sournoisement quelques liens pour offrir plusieurs portes de sortie à quelqu’un qui en a bien besoin. Lorsque ce n’est pas possible, misez sur du microcontenu. Genre, cette page ne contient pas l’information que vous cherchez, donc en voici une autre pour compenser.

• Montrez ce qu’il y a au menu

Proposez une sélection d’articles sur le même sujet, ou des articles les plus lus. Quand un resto ne peut plus me servir le plat que j’ai commandé, j’apprécie quand un serveur me recommande un autre menu qui lui ressemble. Faites pareil pour votre page 404.

• Placez un moteur de recherche

Des fois que votre utilisateur veuille absolument aller à Paris sans passer par le Périph, laissez-lui un moteur de recherche et quelques suggestions, placés bien en évidence.

 


En terminant cet article, je me dis qu
il pourrait faire une très bonne page 404 sur Ecrire Pour le Web. Quen pensez-vous ?


Commentaires

  1. Avatar Vincent dit :

    L’explication de l’origine de l’erreur 404 est une légende.
    L’explication du 404 n’est autre que le code lié à l’erreur « Not Found ». En effet, dans le protocole HTTP, chaque réponse du serveur est accompagnée par un code. Les codes d’erreur sont toujours de la forme 4XX.
    La liste des codes est disponible sur wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_codes_HTTP

    1. Avatar Loïc Blandin dit :

      Merci pour ton éclairage, Vincent.
      J’ajoute une mention et modifie cet encart.

  2. Avatar Muriel dit :

    Oh dommage, Loic, moi je l’aimais bien ton histoire… A ta place, moi, je lui aurais dit à Vincent, ce que tu penses: ce qui émeut les gens, ce ne sont pas les faits, ce sont les légendes… Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus