heureusement il y a facebook ⎟ Ecrire pour le Web

Étiquettes :

Crise des médias aux US: l’écriture cursive disparaît, le livre en papier aussi. Heureusement, il y a Facebook, qui pérennise des dialectes.

Cursive contre script: retour à la case départ

De tous les médias, l’écriture est sans doute un des plus anciens. Mais l’écriture manuelle, inventée il y a 6 000 ans, serait peut-être en train de disparaître. Au profit de celle qui la précédait: le script. Sauf que celui-ce se pratiquera désormais sur le clavier uniquement.

« Cursif » vient du latin currere, qui veut dire «courir». Il s’agissait de faciliter le tracé des lettres. Pour accélérer l’écriture.

C’est en tout cas une évolution très probable aux Etats-Unis (certes, ils n’ont pas pas partagé notre Antiquité) où la quasi totalité (45 sur 50) des États est sur le point de rendre facultatif, l’enseignement public, l’apprentissage de l’écriture manuscrite à l’école. Le média de demain, c’est le clavier.

En plus d’être dématérialisée et deterritorialisée, voilà donc que l’écriture est vouée à une extrême désappropriation. Pour rappel, l’adjectif « cursif » vient du latin currere, qui veut dire «courir». Il s’agissait de faciliter le tracé des lettres par des ligatures, notamment. Pour accélérer l’écriture. Peu à peu, la cursive était devenue l’écriture du quotidien, de la correspondance privée, une sorte de code personnel aussi, avec des particularités très individuelles.

Une bibliothèque sans livres en papier

Dans le même genre, au Texas… Une bibliothèque publique devrait ouvrir ses portes fin de l’année, sans « vrais » livres. En effet, elle sera équipée exclusivement de postes de lecture sur écran, de liseuses en location et de bornes de téléchargement.

Le projet, BiblioTech, persiste dans la voie du tout numérique alors que plusieurs initiatives de ce type ont échoué par le passé, notamment en Californie et en Arizona, où le public, mécontent, a boycotté tout simplement ce genre d’établissements …

Facebook au secours des dialectes

Heureusement il y a Facebook, pourrait-on presque s’exclamer face à cette troublante évolution des pratiques culturelles. Lisez plutôt.

Le chatino oriental, vous connaissez? Normal: tapez l’expression sur Google, l’engin vous suggère comme correction « chaton oriental »… C’est dire. C’est une langue indigène parlée par quelques poignées de gens au Mexique. La particularité du chatino oriental, c’est que c’est une langue orale, qui ne dispose d’aucun système de transcription officiel. Comme  360 autres dialectes du Mexique.

Mais cela ne veut pas dire que ces communautés ne sont pas branchées. Bien au contraire. Elles utilisent Twitter, Facebook et le chat pour converser, notamment, avec leurs familles et amis installés aux US. Par écrit? Parfaitement, oui. Ce sont les usagers des réseaux sociaux qui sont en train de formaliser des alphabets pour pouvoir communiquer entre eux sur Internet.

Voilà comment les nouveaux médias contribuent à mettre en place des systèmes d’écriture pour des langues qui n’en n’avaient pas encore. Ouf, tout ne fout pas tout à fait le camp, donc, outre flotte. Bon dimanche, allez.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus