Poser une question dans un titre: judicieux ou pas?

Étiquettes : , , ,

Judicieux de poser une question dans un titre d’article? D’après Einstein, il n’y a pas de question idiote, seules les réponses le sont. Tout est dit. 

Justement, le titre de notre article pose la question « Faut-il poser une question dans votre titre? » Voyons comment nous y répondons…

Évitez à tout prix de poser une question et d’écrire à la fin : « L’avenir nous le dira » ou encore « Affaire à suivre ».

Poser une question dans vos titres d’articles: quel intérêt?

L’intérêt est incontestable. Oui, on peut utiliser la forme interrogative pour titrer ses articles. Oui, cela attire la curiosité. Il faut savoir que sur Internet, une chose est sûre : les internautes utilisent bien souvent des questions lors de leurs recherches. Ils sont en quête de réponses dans divers domaines : santé, sport, nutrition, régime, réglementation… Ils se demandent qui, quoi, où, quand ou encore comment. A priori, poser des questions en guise de titres d’articles serait donc particulièrement judicieux.

Néanmoins, il est important de respecter quelques règles de base. Car l’interrogation est un art. Et elle ne fonctionne que si l’on répond à quelques exigences.

Voici 5 conseils à suivre si votre titre se termine par un point d’interrogation ?

Règle n°1: poser une question et y répondre

La première règle très importante à suivre est simple. Vous devez répondre à la question posée dès l’introduction et tout au long du texte. Évitez à tout prix de poser une question et d’écrire à la fin : « L’avenir nous le dira » ou encore « Affaire à suivre ».

Poser une question donne envie d’avoir la réponse. Votre texte doit y répondre. Si vous n’avez pas la réponse à votre question, il est préférable de titrer votre publication autrement.

Règle n°2: apporter une réponse intéressante

La seconde règle s’intéresse à la réponse que vous allez apporter. Il ne faut pas oublier qu’il y a des milliers de diffusions quotidiennes sur la toile. Il y a donc de fortes chances que votre sujet ait déjà été abordé. Avant de vous lancer dans la rédaction, vérifiez si le titre n’existe pas sur Internet.

Posez une question fermée qui appelle un « oui » ou un « non ».

Apportez une réponse différente, plus précise, plus approfondie, plus pertinente. Démarquez-vous, ne faites pas comme les autres ! Apportez une plus-value à votre contenu. Mettez tout en œuvre pour que votre publication soit unique et mémorable.

Règle n°3: les questions fermées

Vous voulez attirer un maximum de lecteurs ? Il est alors intéressant de poser une question fermée qui appelle un « oui » ou un « non ». Mieux encore, l’attention des internautes est encore plus titillée lorsque la réponse évidente est un « non ». La raison est simple : les lecteurs se demandent si l’article va apporter la preuve d’un « oui ». La plupart du temps, le NON reste bien un NON. C’est un peu tordu comme logique mais cela marche!

Règle n°4: les questions ouvertes

Il existe parfois des questions auxquelles personne ne peut (encore) répondre. Vous proposez alors du contenu en incitant les internautes à réagir et à donner leur avis. On retrouve alors des titres d’articles comme « Que pensez-vous de... » ou « Est-il vrai que… ». Il peut aussi s’agir de thèmes que vous avez aperçus mais dont vous n’êtes pas sûr à 100 %. Vous pouvez alors poser une question dans le but de partager avec les lecteurs. L’objectif, une fois de plus, est de provoquer des retours et des réactions.

Règle n°5: éviter le « clickbait »

Qu’est-ce que le clickbait ? C’est tout simplement le « piège à clics ». Il s’agit d’une pratique à éviter qui consiste à attirer l’attention des internautes à tout prix. Vous posez une question très intéressante. Mais lorsque l’article est lu, on se rend bien vite compte que le contenu est creux.

Si vous ne possédez pas l’information – ou si vous ne voulez pas la partager – optez pour un autre titre d’article. Au lieu de poser une question, choisissez un titre classique, sans point d’interrogation.

En conclusion, il faut garder à l’esprit que les titres d’articles sous forme de questions sont intéressants. Mais à utiliser avec modération ! Par ailleurs, il ne faut pas oublier les mots-clés dans votre titre. Le référencement SEO est une stratégie de communication qui booste votre site.


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus