Étiquettes :

Je suis sur le point d’animer deux groupes de réflexion sur l’ergonomie d’un site Web. De concert avec la cliente, nous avons décidé d’un travail de groupe plutôt ludique. 4 petits jeux pour faire parler vos cibles.

Lorsqu’on veut éprouver l’expérience de vos utilisateurs, plutôt que de faire passer des tests aux questions parfois jargonnantes, l’approche ludique permet une certaine désinhibition: les utilisateurs se permettent d’être plus critiques, plus émotifs et plus intuitifs.

Le jeu des 5 secondes

Exposez une page Web durant 5 secondes à l’attention des participants.

Qu’ont-ils vus, qu’en ont-ils retenu? Cela fait des années que j’évoque ce petit test des 5 secondes lors des formations que je donne. Ce que j’ignorais, c’est que d’aucuns ont d’ailleurs eu la bonne idée de créer une interface en ligne pour ce test très instructif. Allez donc voir sur Fivesecondtest.

Le jeu des gentils et des méchants

On divise le groupe en deux : les gentils et les méchants.
On confronte les deux groupes à une même situation extraite de l’intranet (une page, une fonctionnalité,…).
Les méchants s’attachent à critiquer sans vergogne la situation actuelle.
Les gentils tentent, quant à eux, de la défendre.
Chacun des deux groupes se doit d’utiliser des arguments.
L’animateur arbitre le débat, donnant la parole aux uns puis aux autres.
L’animateur peut également aiguiller l’attention de participants sur des points précis.
Le gros avantage de ce genre d’approche est que les gens se lâchent complètement dans la critique. La franchise de leurs critiques est excusée par avance grâce au jeu de rôle imposé.

Le jeu des autocollants

Chaque participant dispose d’un nombre illimité de post-it de différente nature :

  • un point d’interrogation ;
  • un coeur ;
  • une bombe.

On parcourt des pages et les participants, à tout moment, peuvent y apposer un des autocollants.
Le but de l’exercice est de détecter les éléments dans les pages qui suscitent soit des interrogations (à préciser, dans ce cas), soit un rejet, soit un coup de coeur de la part des utilisateurs.

Le jeu du portrait chinois

Si le site Web était un animal, à qui ressemblerait-il ? Un éléphant, une souris, une pieuvre, un koala?
Si le site Web était une voiture, à qui ressemblerait-il ? Une Ferrari, une Smart, une vieille Lada?
Si le site Web était une chanson française, laquelle serait-ce ? Capri, c’est fini? Quoi, ma gueule?
Si le site Web était un tempérament, lequel serait-ce ? Lunatique, flegmatique, tempétueux, fourbe?


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus