Étiquettes : ,

Histoire de continuer à alimenter le débat…

“Lorsque nous avons des clients qui souhaitent une Splash page en Flash, nous leur disons d’aller dans un supermarché des environs, accompagné d’un mime. Pour chaque client entrant dans le supermarché demandez à votre mime de faire un petit spectacle distrayant de 2 minutes tout en essayant d’expliquer que le pain se trouve dans l’allée 6 et le lait est en promotion !”

“Le lien “Accéder au site” est redondant et allonge le processus ! C’est comme si vous ouvrez la porte de votre magasin à un client pour l’amener face à une autre porte à ouvrir ! Ca n’apporte aucune plusvalue, bien au contraire, plus vous allongez le processus, plus vous avez de chance de perdre vos clients potentiels le long du chemin de navigation.”

“Généralement, sur une splash page, vous n’avez aucun ou peu d’élements de navigation, en tout cas, pas ceux que vous allez retrouver sur les autres pages du site. Ceci peut être déroutant pour vos visiteurs qui peuvent se décourager rapidement et quitter votre site.”

Source : FREN


Commentaires

  1. yanam dit :

    Pareil si vous étiez un fonctionnaire belge, et que vous soyez bilingue car amener à côtoyer des administrés flamands et wallons.

    Vous utiliseriez soit le flamand, soit le français en fonction de la façon dont la personne vous aura dit bonjour ( la façon dont le navigateur est configuré en français ou en flamand).

    Si il s’avère que vous ayez mal compris la personne et mal identifié la langue, vous changeriez simplement de langue ( possibilité de changer la langue sur toutes les pages).

    On peut difficilement demander plus à un site web.

  2. @ Jean-Marc : L’ajout de cette segmentation saisonnière est effectivement une bonne plus-value. Cette fonctionnalité donnée à la splash page me semble beaucoup plus utile qu’une série de liens ou un pavé de contenu.

    A noter que lorsqu’on clique sur l’image centrale, on entre aussi dans le site. La page d’accueil par défaut est en français et couvre la saison d’été (en hiver, j’imagine qu’on débouchera sur la saison d’hiver).

    Une splash page très réussie, en effet.

  3. @ Yanam : J’aime beaucoup ta façon de présenter les choses. Mais précisément, dans la vie réelle, ne préférera-t-on pas être accueilli par un fonctionnaire qui vous dit “goeie dag, bonjour” afin d’immédiatement signaler sa “disponibilité” dans les deux langues ?

    Sans quoi le client néerlandophone pourra se dire : “Encore un de ces fonctionnaires qui ne parlent pas un mot de flamand. Cela ne vaut même pas la peine d’essayer.” Là où, à l’inverse, le client francophone se dira peut-être : “Encore un Flamingand qui se rebute à faire des efforts”.

    Sur un site web, cette ultra-sensibilité linguistique propre à notre petit pays divisé se prolonge, sans aucun doute. Je n’en fais pas une affaire d’Etat, mais je pense que ce n’est certainement pas un paramètre à négliger dans la conception du site web.

  4. Débat intéressant, je suis personnellement contre la splash page en tant qu’utilisateur… mais on pourrait aussi élargir le débat pour regarder des exemples bien fait pour la gestion du changement de langue/localisation une fois sur le site avec du ajax/javascript/dhtml/… que pensez-vous de la gestion du changemenet de langue/localisation sur des sites comme bell.ca ou newzealand.com/travel/NorthAmerica/ ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus