Étiquettes : , ,

Un second livre sur la stratégie de contenu Web paraît en français. Cette fois, c’est une traduction éditée par Eyrolles. J’ai été invitée à superviser et préfacer la version française. De quoi vous donner envie d’acheter livre. A vous de juger.

Stratégie de contenu Web, écrit par Erin Kissane et paru originellement aux éditions A Book Apart, est encore un de ces livres qui enfoncent le clou de la nécessaire professionnalisation de la gestion des contenus en ligne. C’est aussi un ouvrage qui légitime, s’il était encore besoin, notre métier. Et en explique les origines, les outils, les particularités.

J’ai été invitée par Eyrolles à superviser et préfacer la traduction française. Lisez-la…

Comme le souligne Erin Kissane, à l’heure où n’importe qui peut publier sur le Web, la nécessité pour les annonceurs (entreprises, institutions, organisations avec ou sans but lucratif) de concevoir, produire, fournir et entretenir des contenus pertinents, utiles et utilisables pour les utilisateurs les contraint à s’orienter de plus en plus vers la gouvernance de leurs contenus digitaux. Or, depuis quelques années, des deux côtés de l’Atlantique, un métier sort de l’ombre, qui répond à cette demande de plus en plus fréquente, et surtout, qui devient indispensable au bon déroulement des projets – plus ou moins complexes, longs, laborieux et sophistiqué – de publication en ligne : la stratégie de contenu Web. Un métier? Oui, parfaitement, et c’est bien, entre autres, ce que nous apporte ce précieux abrégé : un éclairage tout à la fois efficace, simple et précis sur les origines de ce métier.

Ainsi, donc, l’auteur retrace la généalogie sinueuse de notre discipline, qui puise ses sources dans les pratiques de l’édition «pure» aux sciences de l’information, en passant par le marketing et la conservation de musée. Et nous explique que certaines des qualités et aptitudes essentielles de ces métiers ont contribué à formaliser celui de consultant en stratégie de contenu. De sorte que certains lecteurs découvriront probablement que, comme Monsieur Jourdain à propos de la prose, ils font de la stratégie de contenu depuis des lustres, sans l’avoir jamais su. Tandis que d’autres, du côté des annonceurs mais aussi des chefs de projets Web, reconnaîtront enfin qu’il n’est pas donné à tout le monde d’orchestrer, dans un projet Web, tout ce qui touche aux contenus, soit au coeur de la publication en ligne. Puisque, comme nous le rappelle également Kissane, ce qui fait vivre un site Internet, c’est, précisément, son contenu.

Tout le monde, donc, ne peut faire de la stratégie de contenu Web. Au contraire. Outre des compétences particulières, le métier recourt aussi à des outils et techniques spécifiques. En décrivant ses approches et méthodes, Kissane continue de démontrer que la stratégie de contenu est une discipline à part entière, rigoureuse et éprouvée. Et certains lecteurs seront surpris, une fois de plus, de constater qu’à chaque étape du cycle de vie d’une publication, correspond un panel de procédures, de contrôles et de livrables, destinés non seulement la gestion des contenus, mais, surtout, leur bonne gouvernance.

Si chez nous, le terme de «stratégie de contenu Web» est encore peu usité et que ses représentants essuient encore, valeureusement, les plâtres, cet ouvrage, écrit par une excellente praticienne en la matière, légitime pleinement ce métier essentiel à la qualité du Web en général. Et contribuera certainement au développement et à la reconnaissance de standards et de bonnes pratiques de gouvernance éditoriale en ligne.

et achetez le livre ! Cependant, si vous cherchez un ouvrage qui taille dans le vif et vous aide à pratiquer le métier, je vous conseille plutôt de vous procurer le mien. Lisez l’article que je lui ai consacré ou commandez-le directement chez Amazon.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus