Étiquettes :

 

J’ai assisité hier soir à la conférence sur l’utilisabilité et l’ergonomie des sites Web, organisée par le département de communication de l’UCL à Louvain-la-Neuve, dans le cadre du World Usability Day 2007.

Outre que les questions de benchmarking et de personae m’intéressent, puisqu’elles font aussi partie de mon travail au quotidien, vous comprendrez que j’étais surtout curieuse d’écouter Jean-Marc intervenir sur l’ergonomie éditoriale.

Soit dit en passant, j’étais très heureuse de voir le contenu Web figurer à l’ordre du jour de la conférence. C’est une preuve supplémentaire de la juste reconnaissance dont il bénéficie de plus en plus.

Ergonomie éditoriale

Clair, concis, efficace, Jean-Marc nous a proposé un tour d’horizon de l’ergonomie éditoriale à l’aune des critères ergonomiques de Scapin et Bastien, que je vous résume ici :

1. Guidage
2. Charge de Travail
3. Contrôle Explicite
4. Adaptabilité
5. Gestion des Erreurs
6. Homogénéité / Cohérence
7. Signifiance des Codes et Dénominations
8. Compatibilité

Nous attendons donc tous (MiKE l’a d’ailleurs sollicité en premier) que Jean-Marc propose sur son blog un compte-rendu de son speech.

A mon humble avis, l’intérêt de l’intervention de Jean-Marc provient de ce qu’il n’a pas basé son discours sur les traditionnelles règles d’écriture pour le Web, que l’on doit certes, notamment, à Jakob Nielsen, père de l’utilisabilité du Web, mais bien, précisément, sur des critères d’ergonomie pure. Ce qui démontre, une fois de plus, que le contenu fait partie intégrante de tout le processus d’un projet Web.

Quand l’étape « Contenu » intervient-elle dans le projet Web ?

Telle était la question d’un participant hier soir à la conférence. En tant que tel (c’est-à-dire un maillon fort dans le projet Web), le contenu (comprenant son inventaire, sa planification, sa rédaction, son adaptation, sa founiture) doit donc être envisagé dès le début de tout projet Web.

En d’autres mots, la stratégie éditoriale constitue non pas une phase, mais un poste à part entière dans la construction d’un site Web. Et ce poste suit son cours en parallèle des autres postes du projet.

A titre d’exemple, on ne peut déterminer efficacement les templates des pages Web (et assurer leur relative durabilité) et la sous-navigation dans les pages qu’en ayant une idée du contenu, de son volume et de son organisation.

Sources


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus