Les politiques sur Twitter

Étiquettes : ,

Twitter n’est plus un lieu de simple partage: il devient, comme tout réseau, un terrain où s’exercent hommes et femmes. Que font les politiques sur Twitter?

Les hommes et femmes politiques aiment s’accrocher aux nouveautés pour se rapprocher encore plus de leur électorat. Twitter est loin d’être une nouveauté, mais certains, comme François Hollande par exemple, semblent encore tâtonnant sur ce média de la rapidité et de la concision. Comment les politiques utilisent Twitter?

Différents usages de Twitter : professionnel ou conversationnel?

En étant sur Twitter, les hommes et femmes politiques se veulent « leaders d’opinion ». C’est un peu leur taff, après tout. On pourra remarquer les comptes Twitter diffèrent vraiment d’une personne à l’autre.

Le compte d’Elio di Rupo, premier ministre belge, est particulièrement actif. Les tweets tombent assez souvent, en français et en néerlandais – le premier aime Twitter! Pour autant, il n’apporte pas grand chose de personnel.

De l’autre côté, nous avons Nadine Morano, ancienne ministre UMP sous Sarkozy, qui retweete beaucoup, fait beaucoup de photos, semble bien interagir avec sa communauté. Elle adopte un style plus personnel, toujours en étant très incisive.

On pourrait dégager deux tendances : celle du politique qui utilise Twitter à titre informatif, comme un répertoire en plus pour communiquer, et l’autre, c’est celle du politique qui utilise pleinement l’avantage conversationnel de Twitter, les # et les @, pour établir sa présence et ses opinions.

Barack Obama a plus de 40 millions de followers sur Twitter! Le pape François, lui, a des comptes Twitter en plusieurs langues : celui en anglais compte plus de 3 millions de followers.

Les politiques écrivent-ils tous leur message?

Il est difficile d’imaginer Elio di Rupo tweeter entre deux serrages de main. Les hommes et femmes politiques s’entourent évidemment d’une team, d’un chef de cabinet, de communicants rodés. A savoir s’ils ont un contrôle sur leur Twitter, s’ils y vont eux-mêmes dès fois pour poster des messages, rien n’est moins sûr.

Des messages arrivent sans que l’on puisse réellement identifier de bonne foi l’expéditeur – évidemment, Elio di Rupo ou Nadine Morano sont notifiés comme auteurs -, mais peut-on les « croire »? Frédéric Lefebvre, par exemple, a eu son compte « piraté » pour les voeux du Nouvel An, qui affichaient une énorme faute d’orthographe. Profil « hacké » ou rédacteur juste négligeant?

White house @ Twitter

Un très bon exemple d’utilisation de Twitter par des politiques est celle du Président et de la First Lady des USA, Barack et Michelle Obama. Sur le compte officiel du Président, cette mention apparait :

« This account is run by Organizing for Action staff. Tweets from the President are signed -bo. »

Et, même si le Président himself n’a pas tweeté depuis longtemps, le doute de savoir s’il rédige ses tweets lui-même est envolé. La réponse a été donnée avant même de se poser la question.

Et vous, suivez-vous des hommes ou femmes politiques sur Twitter? 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus