La révision de texte: méthode et bonnes pratiques

Étiquettes : , , ,

Être un bon rédacteur implique d’être un bon correcteur. Il convient donc de maîtriser l’art de la révision de texte: méthode et bonnes pratiques.

Qu’entend-on par la révision de texte: méthode et bonnes pratiques?

On relira une première fois le texte en vérifiant exclusivement son contenu, une deuxième fois en ne s’attachant qu’à l’orthographe, à la ponctuation et aux éventuelles fautes de frappe, une troisième fois en surveillant la correction de la langue.

La notion de révision couvre dans le domaine de l’écriture un champ dont l’étendue varie d’un auteur à un autre. Nous la considérerons ici comme le fait de revoir et d’améliorer un texte déjà écrit. Rien n’interdit cependant au rédacteur de contrôler la valeur de sa production à chaque étape du processus de rédaction. Il est même permis de penser que l’écriture est en réalité inséparable de ce travail, dans la mesure où l’on ne saurait user du langage sans observer une multitude de règles.

Il n’en demeure pas moins qu’un texte achevé doit être relu au moins une fois, et qu’il est rare qu’il ne faille pas en changer une virgule. A quoi faut-il être attentif lors de la relecture? Que faut-il corriger et comment s’y prendre? C’est ce que nous allons voir à présent en examinant de plus près la révision de texte: méthode et bonnes pratiques.

Comment procéder pour réviser efficacement un texte?

Même en supposant que le rédacteur connaisse parfaitement le sujet traité et sa propre langue, il est peu vraisemblable qu’il ne découvre aucune erreur ni imprécision en se relisant. On le sait, l’art est plus difficile que la critique.

Le secret d’une révision efficace réside dans la capacité du rédacteur à prendre du recul par rapport à son texte, et pour ainsi dire à oublier qu’il en est l’auteur. Le temps est dans cette perspective un allié précieux: il est bon de se donner si possible un jour ou deux avant de relire son texte pour le corriger.

C’est du reste à double titre que le temps est un atout, car une bonne relecture ne peut pas être hâtive. Voyons plus précisément ce qu’elle implique.

Règles à suivre pour la révision de texte: méthode et bonnes pratiques

Un texte bâclé risque de vous discréditer. Tous les aspects doivent en être contrôlés, et si nécessaire modifiés. Or il est délicat de prêter attention à tout en même temps. C’est pourquoi il est conseillé, lorsqu’on vise la perfection, de se relire plusieurs fois, en se fixant à chaque lecture des objectifs différents.

On relira une première fois le texte en vérifiant exclusivement son contenu, une deuxième fois en ne s’attachant qu’à l’orthographe, à la ponctuation et aux éventuelles fautes de frappe, une troisième fois en surveillant la correction de la langue.

Le plus difficile commence ensuite, lorsqu’il s’agit de corriger les problèmes rencontrés… sans oublier de réviser le texte dans sa nouvelle version. Il est en effet fréquent que la correction elle-même engendre des erreurs: qui n’a jamais constaté qu’il avait mis un nom au pluriel sans accorder l’adjectif qui le qualifiait? Toutes ces vérifications représentent certes beaucoup de travail, mais l’excellence est à ce prix.


Commentaires

  1. Avatar Celes dit :

    Merci pour cet article, il est aussi complet qu’utile !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus