Étiquettes :

Une lecture agréable que ce « 60 maximes du référencement » signé Maxime Grandchamp. Agréable parce que vulgarisant, pédagogique et amusant. Et non moins utile et convaincant : le livre ne se limite pas au référencement, mais insiste aussi sur la qualité des contenus, la nécessité d’une stratégie éditoriale et l’importance de l’expérience utilisateur. J’ai notamment apprécié…

J’ai beaucoup apprécié, d’entrée de jeu, l’intérêt permanent que Maxime prête à la qualité, la quantité, l’actualité et la pertinence des contenus Web. Ainsi, l’ouvrage débute par la citation « Au commencement était le verbe ». Et Maxime de nous mettre en garde :

Chacune de vos pages doit comporter du contenu textuel, différent des autres pages [ … ] et si possible de qualité [ … ]. Au commencement était le verbe: si c’était déjà valide au commencement du monde, c’est toujours valide de nos jours.

Quelques dizaines de pages plus loin, Maxime revient encore une fois sur la nécessité de mettre son site régulièrement à jour, expliquant que la fraîcheur des contenus arrive en tête des critères de recherche en termes de pertinence. Mais il dit aussi l’avantage d’une mise à jour régulière est qu’elle anime le site et contente les visiteurs. Maxime boucle son chapitre en donnant quelques idées pour dynamiser ses contenus.

Je pourrais encore citer plusieurs passages qui m’ont paru pertinents et percutants, mais je vous invite davantage à consulter la fiche de l’ouvrage sur le site des Éditions Alambic.

Que l’on soit débutant ou pas sur le Web, qu’on crée son premier site ou qu’on veuille optimiser l’existant, cet ouvrage apporte un éclairage efficace et simple. Citant tour à tour Prévert, Alain, Einstein, Picasso ou Wilde, on apprécie l’approche originale qui, sans aucun doute, laissera des traces indélébiles dans nos mémoires. D’ailleurs, n’est-ce pas son objectif, que nous retenions ce qu’il nous enseigne, lui qui dès la première maxime reconnaît:

« Comme moyen mnémotechnique pour vous rappeler la première règle du référencement, je pense qu’on peut difficilement faire mieux. »

Pour aller plus loin

Tant que vous y êtes, allez visiter le site de Maxime, riche en articles sages et savants. J’apprécie notamment le récent « Les priorités à l’envers« , qui sonne comme une légère complainte amère, qu’il m’arrive souvent de seriner. Allez, il est tellement court, que je me permets de le copier-coller (je peux, hein, Maxime?)

Le contenu fait plaisir aux prospects et fait vendre.
Le contenu fait plaisir aux moteurs et génère du trafic.
Le contenu fait plaisir aux lecteurs et les cultive.
Le contenu fait plaisir à l’auteur et il se sent utile.
Le contenu fait plaisir au site et le rend moins vide.
Le contenu est important.
Pourquoi pensez-vous au contenu seulement une fois le site terminé ?


Commentaires

  1. Avatar Lionel dit :

    Bonjour,

    Je me suis procuré cet ouvrage et je n’ai pas été déçu. Il traite le référencement orienté conversion en poussant le lecteur à la réflexion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus