Étiquettes :

Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement

3 petites techniques pour vous aider à rédiger des phrases claires à la première lecture. Je ne suis pas friande de “formules magiques” et autres recettes toutes faites. Dès lors, je vous invite à prendre ces quelques conseils comme des indications plutôt que comme des règles applicables à la lettre.

1) Faites des phrases courtes.

Si vos phrases dépassent les 15 à 20 mots, il y a fort à parier que l’internaute décrochera vite de votre page Web. N’oubliez pas qu’il balaie vos contenus. Et veut donc de l’information saillante, efficace et  compréhensible au premier passage.  Pour garder une moyenne basse de mots, utilisez moins de mots par phrase et plus de points.

Exemple:
Il a été indiqué qu’il s’agit là d’un amendement majeur de la Constitution, prévoyant une redéfinition de la répartition des compétences, qui entraînera certainement une recrudescence des tensions communautaires”.

Plus simplement dit :
Cet amendement majeur de la Constitution prévoit une redéfinition des compétences. De nouvelles tensions communautaires sont donc inévitables”.

2) Simplifiez le langage.

Scindez les phrases. Evitez les conditionnels et les futurs.

Exemple:
Au lieu de :
« Si un contrôle fait apparaître que l’employeur  a contrevenu aux dispositions concernant le précompte professionnel au cours d’une des cinq années précédant celle de la constatation de l’infraction, dans un délai de douze mois à compter de la date à laquelle cette infraction aura été constatée, l’administration fiscale pourra enrôler le précompte professionnel à charge de l’employeur. »

On préfèrera :

“Un contrôle fait apparaître que l’employeur a contrevenu, dans les 5 dernières années, aux dispositions concernant le précompte professionnel? Dans ce cas, l’administration fiscale peut enrôler le précompte professionnel à charge de l’employeur dans un délai de 12 mois à compter de la date à laquelle l’infraction a été constatée”

Vous ne pouvez pas “toucher” au texte original ? Vous devez le mettre en ligne “tel quel”. Dans ce cas, prévoyez un contenu simplifié sur votre page Web, avec un lien vers le texte original en pdf (en indiquant la taille du pdf).

3) Regroupez les groupes sujet et verbe.

Dans l’exemple suivant, les incises entre le groupe sujet et le groupe verbal rompent le balayage et donc la compréhension et la rétention de l’information. Dans de tels cas, il convient de placer les incises en fin de phrase.

Exemple :
Au lieu de :

Les États membres peuvent, conformément à la législation nationale, exiger un engagement par écrit de l’organisme de recherche, mais uniquement au cas où le chercheur demeure illégalement sur le territoire de l’État membre concerné”

Préférez :
Les États membres peuvent exiger un engagement par écrit de l’organisme de recherche, conformément à la législation nationale. Cela vaut exclusivement si le chercheur demeure illégalement sur le territoire de l’État membre concerné.”

Liens rapides

Consultez le guide en ligne « Writing User-Friendly Documents ». Il n’est pas beau à voir, mais très riche en conseils ! 😉


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus