angry_20woman_small.jpg

En parcourant un extrait de l’ouvrage Information Architecture: Blueprints for the Web, je tombe sur ce passage :

« On the web, everyone’s a woman. You cannot use your sense of direction; it’s a
physical attribute, and physically you haven’t moved an inch from your monitor,
no matter how many web sites you’ve journeyed to. »

Et dire que cet ouvrage a été écrit par une femme : Christina Wodtke… Elle-même qui, dans le premier chapitre du même ouvrage:

« met en garde contre l’application de règles toutes faites (…) s’insurge contre le pré-pensé et redéfinit ce que doit être l’architecture de l’information. » (Source)

Personnellement, je préfère l’approche d’un Jared M. Spool :

« Next time you have a chance to watch someone reading a map, look for the first thing they do. They’ll likely do the exact same thing everyone else does: find themselves on the map.

It doesn’t matter what kind of map it is, whether it’s of their neighborhood or an amusement park. They’ll open the map and find something that is personally meaningful, such as their house or their favorite roller coaster.

Psychologists call this ‘grounding‘—the natural behavior of initially finding a known reference point in a foreign information space. Once the person has grounded themselves, they can then use the starting point to understand the rest of the space. »

Lire tout son article.


Commentaires

  1. MagicYoyo dit :

    Je ne perçois pas de mysoginie dans l’image utilisée. C’est un cliché -qui n’ont jamais eu valeur de vérité absolue- manié avec humour.

    L’humour et les analogies sont des techniques de rédaction, non ?

  2. Bonjour MagicYoyo, c’est pas l’illu qui me dérange (c’est moi qui l’ai ajoutée) : c’est la première citation « On the web, everyone’s a woman. You cannot use your sense of direction; it’s a physical attribute… »

  3. MagicYoyo dit :

    En fait, j’avais compris 😉

    Sur le web, on ne peut pas s’orienter. L’orientation est un attribut physique, autrement dit qui n’a pas d’emprise sur le monde virtuel de nos écrans. Jusquee là, rien de choquant, non ?
    Après, que le manque d’orientation soit pointé comme une caractéristique féminine est à mon sens une touche d’humour.

    Bon allé, je trolle un peu 😀
    J’ai bien le souvenir d’une étude qui explicitait les différences dans le mode d’orientation entre hommes et femmes. Ca montrait pas que l’un était meilleur que l’autre. Juste qu’il est différent.
    L’égalité c’est pas d’affirmer qu’on est tous pareil, hein ?
    C’est d’accepter les différences avec bienveillance, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus