Massive Open Online Course (MOOC) une autre façon d’apprendre

Étiquettes : ,

Le web, toutes ces données actualisées heure par heure, vous donne peut être la soif d’apprendre. Les MOOC une solution pour enrichir vos connaissances.

Votre soif de connaissances vous a plongé de nombreuses heures dans le vaste océan du web, noyé dans la masse d’information qu’il contient. Vous êtes, finalement ressorti à bout de souffle. Les médias parlent d’infobésité, d’e-addiction et même de thérapies pour soigner cette dernière. C’est à la mode, mais nous sommes pourtant loin de troquer nos écrans contre des bilboquets, à moins que…

Apprendre est un défi pour tous: trouver une bonne méthode pour rester motivé… Et si on étudiait sur Internet?

Un écran pour les réunir tous et dans les ténèbres…

Même si la charge d’information est grande, des solutions existent. Présentons brièvement quelques initiatives avant d’entrer dans le vif du sujet: les MOOC (mais qu’est-ce que cette bête-là?).

Faisons un tour sur le bien connu YouTube. Il suffit de taper « apprendre » dans la barre de recherche YouTube pour découvrir les requêtes les plus populaires à savoir:

recherche-apprendre-youtube

A priori, apprendre sur YouTube c’est surtout pour le domaine artistique et les langues. Quelles solutions si je veux apprendre les maths, la physique ou le code HTML5?

Vous connaissez peut-être netprof.fr, un site qui présente pas moins de 5402 vidéos gratuites pour vous apprendre les maths, l’anglais, le bricolage, l’informatique, la voile ou encore la thermodynamique pour ne citer que quelques-unes des nombreuses disciplines. Chaque mois, le nombre de vidéos et de thématiques abordées augmente. Parfois les profs sont bizarres et la qualité du son ou de l’image reste douteuse mais le contenu et l’idée sont là. Une belle initiative mais qui manque un peu de professionnalisme.

De vraies formations: les MOOC

MOOC, une abréviation pour Massive Open Online Course. Comme son nom l’indique, ce sont des cours en ligne diffusés à grande échelle en open acess, autrement dit gratuitement.

Tout a commencé dans la mouvance du e-learning (apprenttisage en ligne) aux Etats-Unis. Vers le début des années 2000, de grandes universités comme le MIT ont ouvert une partie de leurs cours au grand public en les diffusant gratuitement sur le web. Des cours mais aussi des examens, des devoirs ou encore des prises de notes sont mises à disposition. Le concept marche du tonnerre et les autres universités comme Harvard, Stanford ou Yale sont entrées dans le mouvement.

Les MOOC sont bien plus que de simples vidéos en ligne. Ce sont des événements, la participation est encouragée par des récompenses, les réseaux sociaux, les blogs, etc.

Apprendre en Europe: MOOC à la sauce frenchy

En Europe, comme d’habitude, nous avons pris le train avec quelques années de retard. Mais le mouvement semble se lancer progressivement.

Pour ceux qui maîtrisent l’anglais, ce n’est finalement pas si grave, le web n’étant pas discriminant au niveau des pays fréquentés (en tous cas pour les MOOC). Il est donc possible de s’inscrire à des cours du MIT ou encore à la fameuse Khan Academy.

Pour les francophones moins à l’aise avec l’anglais, la Khan Academy.fr a ouvert ses portes début septembre. Elle est composée des cursus de Polytechnique et de la Sorbonne.

Des maths… mais je veux apprendre du web

Pas de soucis, c’est aussi en stock, tout chaud et en plein mouvement depuis le 23 septembre. Vous connaissez peut-être le Site du Zéro, récemment ce dernier a changé de nom pour devenir Openclassrooms. Dans le même temps, il a lancé son premier MOOC sur HTML5. Du web rien que pour vous et gratuitement!

Et vous, vous apprenez sur le web ou dans de vieux livres jaunis ?  


Commentaires

  1. En parlant de Mooc, tu as vu ce petit-ci qui est super intéressant pour toutes personnes étant dans le marketing et la commu ?

    http://graphism.fr/dcouvrez-le-premier-mooc-sur-les-marques-le-marketing-la-communication/

  2. Merci Yannick, et non je ne connaissais pas. On ne peut pas tout connaitre. Je vais voir ça de plus près 🙂

  3. //IWYT//* dit :

    Bonjour,
    A noter que la France propose depuis fin octobre sa propre plateforme de e-learning (sur une techno Google) : FUN pour France Université Numérique.
    Projet soutenu directement par le ministère de l’éducation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus