achat de backlinks : 8 avertissements

Étiquettes : , ,

L’achat de backlinks vous tente ? Oui, le netlinking contribue à votre visibilité. Quand c’est naturel et sain. Dans le cas contraire, renoncez.

Vous voulez mon avis : ne misez pas trop sur l’achat de backlinks. La mise en place prend du temps, les liens de qualité ne sont pas légion et comme vous investissez dans du contenu tiers, le succès n’est jamais garanti. Certes, le netlinking, l’influence comptent pour beaucoup dans votre visibilité.  Mais il y a une méthode imparable pour arriver à un maillage éthique, qualitatif : le contenu de qualité.

En 2016, ahrefs a réalisé une vaste étude sur la vente de liens, dans 5 secteurs compétitifs (voyages, mode, fitness, finances et mariages). 50 sites ont été interrogé dans chaque secteur. Résultats ?

  • 68% des sites ont répondu qu’ils vendent des liens.
  • 13% incluent le lien dans une publication marquée comme « sponsorisée ».
  • Aucun des sites n’insiste pour que le lien ne soit pas suivi (nofollow).
  • 353 $ c’est le coût moyen d’un lien. Le coût le plus bas mentionné : 101 $

Vous vouez vraiment acheter des backlinks ? Ok. Soit. Dans ce cas, voici quelques avertissements pour éviter que vos efforts soient contre-productifs.

1. Liens de navigation

Évitez l’achat de backlinks qui seront publiés dans la barre latérale, le pied de page et d’autres zones de navigation du site. Ils sont très peu performants.

2. Liens générés par l’utilisateur

Ne songez pas non plus que vous allez gagner en popularité en achetant tout type de liens générés par les utilisateurs. Commentaires de blog, messages de forum, marque-pages, les liens de communautés comme Reddit, etc.

3. Backlinks en vrac

Acheter un package ou un service de backlinking est l’un des moyens les plus sûrs de voir votre site pénalisé par Google. L’achat d’un package de lien payant auprès de quelqu’un est donc à éviter absolument.

4. Services de vente de liens

Fuyez les « services de vente de liens ». Renoncez définitivement à ce type de service. Tôt ou tard les moteurs de recherche finissent par pénaliser ces réseaux et leurs “clients”.

5. Domaines abandonnés

Les domaines ne sont pas des chiens. Renoncez à l’achat de backlinks sur des domaines abandonnés (des domaines qui ont expiré et ont été acquis par un nouveau propriétaire). Ces sites sont généralement transformés en fermes d’articles ou de liens, même s’ils semblent décents à première vue. Pour identifier un domaine abandonné, référez-vous à son historique.

6. Sites indigents

De même, évitez les sites Web créés uniquement pour générer des revenus provenant de la publicité et des liens affiliés. Ces sites sont très susceptibles d’être pénalisés à un moment ou à un autre.

7. Sites absents des moteurs de recherche

Ce point a été fortement souligné par les experts. Il ne faut jamais acheter de lien sur des sites pénalisés par Google. Et faites toujours une vérification rapide en recherchant “site:domain.com” avant de prendre votre décision.

8. Sites d’achat de backlinks

Si vous visitez un site et qu’il crie haut et fort “nous vendons des liens !“, c’est évident qu’il va se faire prendre par les moteurs de recherche (ou être signalé aux moteurs par un bon samaritain).

Avant de vous lancer, donc, relisez bien ces 8 avertissements et les statistiques en introduction, puis relisez aussi mon autre billet qui traite de la question « acheter des liens SEO : à faire ou pas« .

 


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus