Snacking content: du contenu web à croquer

Étiquettes : , ,

Face à des internautes quasi boulimiques, le snacking content est devenu le meilleur des régimes. Intégrez l’art du microcontenu à votre contenu web.

Saturé d’information, l’utilisateur butine, d’un contenu à l’autre. Exit le plat de résistance: la tendance est à la mise en bouche, à la consommation sur le pouce en mode fast food.

Votre contenu web, vous le prenez sur place ou à emporter?

Au vu de l’augmentation des consultations sur mobiles et tablettes, du pourcentage croissant de lecteurs qui partagent un article sans le lire jusqu’au bout, force nous est de constater que le contenu est un plat à emporter, dont on consommera l’intégralité plus tard (ou pas du tout).

8 secondes. C’est le temps d’attention moyen de l’internaute, soit une seconde de moins que le poisson rouge.

Quelques chiffres pour vous convaincre? Selon une étude de statisticbrain.com réalisée en avril 2015:

  • 49% des contenus lus sur internet font moins de 111 mots
  • sur une page d’environ 593 mots, 28% est lu par l’utilisateur
  • 17% des consultations durent moins de 4 secondes contre 4% pour plus de 10 minutes

Avec sa campagne « Snack Holidays » pour la compagnie Transavia, l’agence Les Gaulois propose une lecture aussi littérale que géniale de cette tendance. Des billets d’avion, vendus sous forme de snacks dans les distributeurs et les supermarchés. Une stratégie qui détourne les codes de l’alimentaire pour ancrer les produits dans les modes et habitudes de consommation quotidiens.

Snacking content: adoptez le réflexe « microcontenu »

Concrètement, l’impact sur votre stratégie est le suivant: plutôt que de proposer des contenus à rallonge, capitalisez sur plusieurs niveaux de lecture. Le rôle de ce microcontenu? Attirer l’attention de votre utilisateur et le séduire.

Quelques exemples?

  • des citations visuellement mises en relief
  • des images choisies selon une sémiologie étudiée
  • de courtes vidéos accrocheuses

Rédiger des textes concis, lisibles, illustrés et bien structurés (titre, chapô, sous titres, phrases et paragraphes courts, listes à puces) contribue à faciliter l’appropriation de l’information par votre internaute. Et, de même que l’on recommande un régime alimentaire diversifié, la variété de vos microcontenus est un facteur essentiel de la réussite de votre stratégie.

Considérez le snacking content comme un levier puissant de votre stratégie de recyclage des contenus. Tout simplement parce qu’il consiste à extraire et réorienter des microcontenus à partir de formats plus longs. Aussi, n’hésitez pas à miser sur le storytelling: maintenez vos lecteurs en haleine en séquençant vos contenus par épisodes maillés les uns aux autres.

Et vous, comment exploitez-vous le snacking content? L’avez-vous intégré comme un rouage indispensable de votre stratégie?  

Sources: Lutter contre l’infobésite: le régime du snacking content, Vous avez dit « snacking content »?


Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus