thon-masque-de-rhino

Étiquettes : , ,

Faut-il écrire pour le Web avec son vrai nom, un patronyme ou un pseudo ? Pour créer votre identité en ligne, cela dépend de ce que vous avez à dire.

Sur Ecrire Pour le Web, nous signons tous nos articles, à la pointe de notre plume, et de notre vrai nom. Nous jouons donc notre E-réputation à chaque publication : comme vous savez qui nous sommes et pour qui on travaille, mieux vaut éviter de vous raconter n’importe quoi.

Écrire en son nom offre donc plus de crédit à son propos. Cela dit, tout le monde ne souhaite pas forcément tout déballer à tout le monde. Un pseudo ou un patronyme assure alors une plus grande liberté d’expression.

C’est moi qui vous le dis

Outre ma soif de reconnaissance absolue, si j’écris en mon nom (Loïc Blandin – et vous pouvez même le lire à haute voix), c’est pour mieux vous convaincre.

Ainsi, vous pouvez facilement me trouver sur Google, et savoir qui je suis. Comme je ne me cache pas, vous me faites plus facilement confiance. Cela me permet de renforcer ma E-réputation et gagner de l’autorité sur les moteurs de recherche.
Par exemple, en mentionnant mes publications sur les réseaux sociaux, ceux sur lesquels je suis aussi inscrit sous le nom de… Bref.

En plus, quand on sait qui vous êtes, on vous trouve plus vite. Des recruteurs, RH, chasseurs de têtes ou partenaires potentiels n’auront qu’à connaître votre nom pour vous contacter. Alors, pourquoi se cacher quand cela peut vous rapporter ?

Mais avec un pseudo, on a l’air cool

(sauf @lol_sk8terboy_75. Parce que s’il existait, il aurait l’air con)
Évidemment si vous choisissez un pseudo, choisissez-le bien. Si votre masque n’est pas crédible, il sera difficile de croire que la personne qui le porte l’est davantage.

Décalecatan, Décalecatan.
Ohé, Ohé.

— La Compagnie Créole (Au Bal Masqué)

À la base, le Web était une plateforme de communication libre et anonyme (souvenez-vous de Caramail). De nombreux blogueurs (renommés) de renom continuent dans cette voie et protègent leur identité en ligne derrière un pseudonyme.

En plus d’offrir une plus grande liberté d’expression, l’anonymat:

  • peut vous éviter certaines représailles. Si vous exposez votre entreprise (en outrepassant votre devoir de réserve, par exemple), votre patron ou heurtez la sensibilité de personnes qui vous connaissent.
  • vous permet d’aborder certains sujets tabous ou sensibles, que votre famille ou vos amis n’approuvent pas, ou qui pourraient vous nuire professionnellement.
  • vous exprimer malgré la timidité ou simplement garder une réserve. Avec une identité secrète, vous pouvez devenir qui vous voulez et oser en ligne ce que vous n’osez pas en vrai.

Dans certains pays, l’anonymat est une question de vie ou de mort. Dans le nôtre, je crois que parfois, mieux vaut protéger votre intégrité lorsque vous publiez.

Les trucs de Machin

Si vous décidez de vous lancer en restant caché, voici quelques trucs pour protéger votre identité en ligne :

  • Créez une nouvelle adresse email. Ne fournissez que les informations relevantes pour votre E-réputation.
  • Construisez votre persona. Quels sujets aborderez-vous et comment les aborderez-vous. Formaliser votre autre personnalité  vous permet de rester plus cohérent, mais surtout de ne pas vous dévoiler par mégarde.
  • Utilisez un autre navigateur (sans cookie, ni mot de passe enregistré), en mode privé. Pour les plus paranos d’entre vous, téléchargez le pack Tor pour protéger votre adresse IP.

 


Sur Ecrire Pour le Web, nous signons tous nos articles de notre vrai nom. Et vous, comment les commentez-vous ?


Commentaires

  1. Si on écrit sur plusieurs blogs de clients, le pseudo devient obligatoire!

  2. Avatar Jessica dit :

    C’est un sujet très intéressant qu’est l’e-réputation sur le net. L’anonymat sur le net est aujourd’hui un sujet épineux puisque Google veut enterrer l’anonymat.
    En gros pour rester anonyme il faut limite se mettre en mode skizo!

    Merci pour cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus