Écriture web: quid des contenus structurels de votre site?

Étiquettes : , ,

Inventaire des contenus, calibrage, éditorialisation: 3 étapes en écriture web pour travailler l’éditorial dans les contenus structurels de votre site.

De la définition d’un « contenu structurel »

Ce que j’entends par « contenus structurels »? Ce sont tous les contenus froids fonctionnels qui structurent votre site. Call-to-action, « lire la suite » par exemple, ou « inscription à la newsletter ». Ils comprennent également les intitulés de rubrique (« article à la une », « dossier du mois », « enquête », « astuce » etc), les e-mails automatiques (confirmation d’inscription, réinitialisation d’un mot de passe etc.), les pop-ups d’alerte (contenus en accès restreint, message de bienvenue etc).

Ces micro-contenus assurent le bon fonctionnement de la navigation et la fluidité de l’expérience utilisateur. Il est donc primordial de les soigner pour assurer une navigation optimale sur votre site internet.

3 étapes en écriture web pour vos contenus structurels

1. Faites l’inventaire des contenus

Première étape: listez l’intégralité des contenus à rédiger, page par page. Ce travail d’inventaire vous permettra d’assurer la cohérence de vos contenus au fil de la rédaction…et d’éviter les oublis en cours de route.

Vous pouvez ainsi travailler dans un fichier excel, par exemple, ou directement dans les wireframes, en fonction de vos affinités avec les outils. Quoi qu’il en soit, rédigez en ayant les wireframes ou les maquettes du site sous les yeux de façon à  pouvoir projeter vos contenus dans l’interface.

2. Calibrez vos contenus

À ce stade, il est primordial de synchroniser le travail rédactionnel et la conception graphique/ergonomique.

Avant de vous lancer dans la rédaction, assurez-vous de posséder tous les éléments formels, à savoir:

  • nombre de caractères minimum et maximum pour chaque contenu à rédiger,
  • gabarits des pages dans lesquelles seront intégrés vos contenus,
  • mécanique du site et de la navigation (comportement de l’interface en fonction des actions de l’utilisateur).

Idéalement, la conception éditoriale, ergonomique et graphique doivent être menées de front, pour assurer une expérience utilisateur optimale. Mais bien souvent, vous serez amené(e)s à rédiger sur base de maquettes et/ou wireframes définitifs.

3. Travaillez plusieurs versions: du littéral à l’éditorial

Appelons un chat, un chat: il est parfois inutile de pousser la créativité trop loin. Un concours reste un concours, une newsletter reste une newsletter… Travaillez donc en plusieurs étapes, en commençant par la version la plus littérale. Puis, déclinez vos contenus pour les éditorialiser en adoptant plusieurs postures et tonalités.

Amusez-vous (si, si c’est amusant) à jouer une sorte de jeu de rôle en adoptant plusieurs adressages différents: la proximité et la confidence par exemple ou au contraire la distance formelle. Dans la continuité de votre audit stratégique, testez différentes postures en accord avec les pratiques de votre communauté et de vos utilisateurs. Gardez toutefois à l’esprit que l’éditorial doit guider l’expérience utilisateur: donnez-lui des repères de navigation et travaillez l’éditorial plutôt sous forme de clin d’oeil ou de sous-titres en fonction des possibilités techniques.

Et pour finir? Challengez vos contenus! Faites relire les différentes versions en interne et sélectionnez celle qui fait l’unanimité auprès de vos collaborateurs. L’idéal étant de pouvoir faire tester l’interface sur un panel d’utilisateurs, pour vous assurer de la bonne navigabilité de votre site.

Pour aller plus loin, découvrez nos formations écriture web.

Et vous, quelles sont vos astuces pour rédiger les contenus structurels et fonctionnels de votre site?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus