L’art du Call to action

Étiquettes : , ,

Le Call to action est le point final de votre travail de rédaction de contenu, l’ultime étape avant de convertir le visiteur en client. Comment le rédiger?

Un bon produit, de beaux graphismes, des textes clairs et nerveux. Votre site est prêt. Mais avez-vous soigné la transition entre votre contenu et ce qui est l’objectif de votre site web: la commande de votre produit, la prise de contact, le téléchargement d’un document ou l’inscription à une newsletter? Ce dernier coup de pouce, cette dernière étape avant l’action, c’est le Call to action – ou CTA pour les intimes. Il ne faut évidemment pas le bâcler…

Qu’est-ce qu’un Call to action?

L’objectif du Call to action est d’inciter les internautes à suivre le cheminement que vous avez prévu pour eux, de pousser vos visiteurs à acheter un produit, visiter une page, remplir un formulaire…

Il peut être une phrase, un mot, une expression. Vous en avez déjà vu des centaines sur le web sans toujours les reconnaître. Vous étiez sûrement trop pressés de leur cliquer dessus pour vous pencher sur le détail de leur rédaction…

Les principes du Call to action

Lorsque vous rédigez un Call to action, gardez à l’esprit quelques principes:

Le CTA est bien visible et attrayant: il est plus gros, en gras ou dans un bouton image. On doit le voir du premier coup d’œil.

Il est explicite et sûr de lui: utilisez l’impératif. Par exemple: « Jouez avec nous!», « Commandez maintenant!», « Contactez-nous! », « Téléchargez la brochure! ».

Il est direct, convainquant. Plus de place pour le doute et les longs discours. L’internaute doit être convaincu. Il doit vite cliquer avant de changer d’avis. Pour son bien naturellement…

Où placer le Call to action?

Le précieux CTA doit être à une place stratégique, être là où l’internaute le verra.

Plusieurs possibilités existent. Elles sont complémentaires.

  • Au-dessus de la ligne de flottaison: la plupart des internautes n’iront pas plus loin que le premier écran de votre site web. Pour les pressés et les touristes de passage, il faut donc placer le CTA dès ce premier écran.
  • En conclusion de votre texte, de votre page. Si elle a été bien faite, sa lecture doit donner envie de cliquer. Il serait dommage d’obliger les internautes de rescroller jusqu’en haut de la page, non?

Et vous, comment rédigez-vous vos Call to action?


Commentaires

  1. Le Call To Action est un élément majeur à ne pas négliger car il est souvent déclencheur de la conversion.
    Lorsqu’on compare les titres de certains sites web en résultat naturel et en liens sponsoriés, on reconnait au premier coup d’oeil la rédaction d’un titre par un seo et par un trafic manager qui cherche à obtenir un max de conversion

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez chroniqueur

Vous souhaitez devenir chroniqueur ou nous soumettre un article? Rien de plus simple.

Ça m'intéresse

#EPW sur Twitter

#EPW sur Facebook

À propos

Votre blog Écrire pour le web en chiffres
  • Plus de 25.000 sessions par mois
  • Plus de 35.000 pages vue chaque mois
  • 1500 abonnés à la newsletter
  • Créé en 2006
  • 1e position dans Google sur des expressions métier
En savoir plus